RCA : cérémonie de remise des certificats de remise à niveau en alphabétisation  à l’alliance française de Bangui

Publié le 19 septembre 2021 , 7:36
Mis à jour le: 19 septembre 2021 10:46

 

Bangui, République centrafricaine, lundi, 20 septembre 2021, 02:02:25 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Le 18 septembre 2021 s’est tenu, au sein de l’alliance française, dans le premier arrondissement de Bangui,  la cérémonie de remise du certificat de remise à niveau en alphabétisation   en français pour environ 550 jeunes

Photo de famille
Photo de famille. Photo CNC / D. Y. Ibrahime

 

En présence de la ministre centrafricaine de travail, Madame Michelle Mwanga, de l’ambassadeur de France en RCA, du commandant de la Mislog française, le lieutenant-colonel Thomas DEBESSE , du  Directeur de l’alliance française de Bangui, Monsieur François Wittersheim et des nombreuses personnalités, les apprenants ont reçu tours à tours leur certificat , première étape  de leur formation.

Selon le parcours établi, les apprenant entreront prochainement en novembre dans leur formation technique avec 25% de temps  en centre de formation professionnel selon le métier qu’ils auront choisi, et 75% du temps en entreprise ou plutôt unité économique.

De gauche à droite, l'ambassadeur de France à Bangui, la ministre du travail et le directeur de l'alliance française. Photo CNC / D. Y. Ibrahim
De gauche à droite, l’ambassadeur de France à Bangui, la ministre du travail et le directeur de l’alliance française. Photo CNC / D. Y. Ibrahim

 

Selon l’alliance française, les formations professionnelles  dureront environ trois et neuf mois selon les spécialités.

Prenant la parole, la ministre du Travail  exprime sa préoccupation  quant à la situation de l’emploi des jeunes qui est de plus difficile.

« La jeunesse centrafricaine, surtout celle en quête d’une formation de qualité ou de premiers emplois, se trouve  dans une situation de désolation face à l’absence de réponse pertinente. Chaque année, des milliers des jeunes  diplômés, sortis d’établissement de formation ainsi que ceux ayant  abandonné leurs études  en cours de route, viennent gonfler le nombre déjà important des demandeurs  d’emploi. … C’est pourquoi, le gouvernement, depuis 2016, a mis en place une « stratégie  ».de déconcentration de l’enseignement technique  et professionnel et du développement des filières courtes adaptées au contexte local dans chaque ville du pays ».

Madame la Ministre du travail entrain de faire son allocution
Madame la Ministre du travail en train de faire son allocution. Photo CNC / D. Y. Ibrahime

 

L’ambassadeur de France, de son côté, tenait à féliciter les 550 élèves et  apprentis pour leur motivation, pour l’intérêt qu’ils ont manifesté, pour la civilité  qu’ils ont montrée à cette première étape de la formation. Justement, le coordonnateur des enseignants à l’alliance française de Bangui, Monsieur Innocent William Junior,  sur 600 apprentis, seuls 551 ont participé  à la formation, soit un taux de participation de 93,3%, réparti de la manière suivante : 61,67%  d’homme pour un effectif de 346  sur 561 inscrits, et 38,33%  des femmes pour un effectif de 215 sur 561 inscrits.

D’après lui, deux grands niveaux de formation ont été identifiés : alphabétisation et Français général.

Notons que l’alliance française de Bangui offre plusieurs formations, notamment celle  du diplôme d’apprentissage de langue française (DAF)  et de diplômes d’études en langue française (DEF), les tests de connaissance en français (TSF Canada); ainsi que pour les formations suivantes : o Français général

 

  1. D. Y. Ibrahim

Journaliste rédacteur

Tel : 70 13 39 97

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

 

Aucun article à afficher