Propagande de Wagner, Kossimatchi annonce que la CPC dispose désormais d’un drone armé

Publié le 28 novembre 2022 , 7:12
Mis à jour le: 28 novembre 2022 5:36

 

 

Bangui (République centrafricaine) – La scène qui vient de se produire à Bossangoa dans la nuit du dimanche à lundi 28 novembre, et le communiqué de presse publié par monsieur Blaise Didatien Kossimatchi s’inscrivent sans doute dans la ligne stratégique de la propagande de Wagner en RCA. D’après Wagner, sa base à Bossangoa a été attaquée par un avion militaire étranger, et Blaise Didatien Kossimatchi publie un communiqué de presse annonçant que les ennemis de la RCA disposent désormais d’un drone armé capable de larguer des explosifs sur des la base des soldats FACA et de la présidence de la République. Quelle propagande ? Wagner surfe sur la peur.

Voici un drone commercial MAVIC
un drone commercial MAVIC

 

Rédigé par Gisèle MOLOMA

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le mardi 29 novembre 2022

 

« La Coordination de la plateforme de la Galaxie nationale centrafricaine informe les plus hautes Autorités, le Ministre de la Défense et de la Reconstruction de l’Armée, l’État-major des FACA, le Ministre de la Sécurité Publique, le Directeur Général de la Gendarmerie nationale, Le Directeur Général de la Police Centrafricaine, la MINUSCA et les Forces Alliées Russes et Rwandais) que les ennemis de la paix ont acheté des Drones disposant des petits explosifs faisant un dégât de 2 Km? en Espagne selon une source digne de foi », déclare monsieur Didatien Kossimatchi dans un communiqué de presse de sa plateforme de la Galaxie nationale centrafricaine.

D’après lui, deux points névralgiques seront dans la ligne de mire de ces drones : Palais de Renaissance et le Camp de Roux.

« La Plateforme de la Galaxie nationale centrafricaine qui est la sentinelle du Peuple Souverain demande avec insistance aux Forces Armées Centrafricaines(FACA), les Forces de Sécurité Intérieure (FSI) et les Forces Alliées a une Vigilance accrue sur ces points névralgiques susmentionnés, le quartier Boy-Arabe, le Km5, Bimbo, Pk12(Bégoua) et tout au long du Fleuve Oubangui », ajoute le communiqué.

Ce communiqué de Blaise Didatien Kossimatchi traduit l’état d’esprit des autorités de Bangui en ce moment. Elles sont plus faciles à manipuler comme des jouets, des marionnettes à la solde de Wagner.

Donc il ne leur reste qu’en ce moment d’accuser la France ou le Tchad d’avoir commandité cette attaque de Bossangoa. On voit tout dans ce pays en ce moment.

À lire aussi : quand un communiqué d’une prétendue jeunesse consciente de la Vakaga suscite de l’indignation

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe WhatsApp : CNC Groupe

Rappelons que dans ce groupe, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

Aucun article à afficher