Projet d’Érosion et d’Inondation avec Water for Life : Un Nouveau Chapitre de l’Incompétence Gouvernementale

Publié le 18 juin 2024 , 5:07
Mis à jour le: 18 juin 2024 10:08 am

Projet d’Érosion et d’Inondation avec Water for Life : Un Nouveau Chapitre de l’Incompétence Gouvernementale

 

Une tragédie prévisible à Bangui marquée par l'érosion et l'indifférence des autorités

 

Le gouvernement centrafricain et le bureau d’études Water for Life, basé à Washington, cherchent des solutions aux inondations et à l’érosion en RCA. Malgré les précédents échecs, dont le blocage d’un projet de 100 milliards par la garde présidentielle, les autorités persistent avec un nouveau cabinet pour tenter de convaincre la Banque mondiale de financer les travaux.

 

Bangui, 19 juin 2024.

Par la rédaction de Corbeau News Centrafrique.

 

En effet, le Lundi dernier,  à Bangui, une réunion s’est tenue pour discuter de la mise en place d’un plan d’action destiné à contrer ces catastrophes naturelles. Guy Julien d’Akuzu, point focal de Water for Life, a souligné l’absence de système de prévision en RCA, avec seulement trois stations synoptiques fonctionnelles, notamment à Bangui et Berberati. La majorité des infrastructures météorologiques ayant été détruites par les conflits, il n’existe actuellement aucun système d’alerte efficace.

 

“Le constat est un peu amer, c’est qu’il n’y a pas un système de prévision actuellement en RCA. Il reste seulement trois stations synoptiques qui fonctionnent en RCA, notamment à Bangui et à Berberati dans nos aérodromes. Toute une bonne partie a été détruite par les conflits,” a expliqué Guy Julien d’Akuzu. “Cette étude a prouvé qu’ici à Bangui, il n’y a pas un système d’alerte qui existe, donc c’est pourquoi le bureau d’études a fait des recommandations pour porter à la connaissance de la Banque mondiale qui va les utiliser et de concert avec le gouvernement. Ils vont trouver des solutions. Idem aussi à Berberati, le problème est vraiment de plus en plus grave avec le problème d’érosion. La qualité du sol n’est pas propice, il faut des moyens adéquats”.

 

Ce nouveau projet intervient après l’échec d’une initiative antérieure de 100 milliards de FCFA, proposée par le gouvernement à la Banque mondiale. Ce projet visait à canaliser les zones inondables, mais a été saboté par la garde présidentielle. Lors de tentatives de cartographie des zones inondables avec des drones, les équipes de la Banque mondiale et du Ministère de l’Urbanisme ont été bloquées par les éléments de la garde présidentielle. Les drones ont été saisis et un officier du Ministère de la Défense emprisonné, sous prétexte que ce projet menaçait la sécurité du président.

 

Ce sabotage était en grande partie dû à l’interdiction du survol de drones dans le pays, imposée par les mercenaires de Wagner via le ministère de la Défense. Les bases de Wagner sont la cible régulière des drones armés invisibles. Ainsi,  toute activité aérienne des drones non autorisée était perçue comme une menace.

 

Le gouvernement espère que cette fois-ci, avec l’aide de Water for Life, un plan concret pourra être présenté à la Banque mondiale pour obtenir le financement nécessaire. Toutefois, les obstacles institutionnels et l’ingérence des forces de Wagner continuent de jeter une ombre sur ces efforts de développement.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

Aucun article à afficher