Phytosanitaire et Eaux et Forêts  à Paoua: L’Affectation Anarchique crée le désordre et Favorise les Intérêts Personnels

Publié le 25 juin 2024 , 5:12
Mis à jour le: 25 juin 2024 8:16 am

Phytosanitaire et Eaux et Forêts  à Paoua: L’Affectation Anarchique crée le désordre et Favorise les Intérêts Personnels

 

Deux agents des eaux et forêts discutant dans un véhicule tout-terrain boueux marqué de l’insigne de l’Union Européenne dans une zone forestière.
Deux agents des eaux et forêts discutant dans un véhicule tout-terrain

 

 

Le chef de service phytosanitaire de Paoua, monsieur Saint-Cyr Wagueme, négligeant ses obligations, a déménagé à Bemal pour des raisons financières, abandonnant la stagiaire Sosthène à son sort. Parallèlement, l’inspecteur des Eaux et Forêts manipule les affectations pour placer ses protégés à Bemal, défiant les ordres ministériels. Ces actions, motivées par des intérêts personnels, révèlent un dysfonctionnement profond et une corruption endémique au sein des services phytosanitaires et forestiers de Paoua.

 

Bangui, 25juin 2024.

Par la rédaction de Corbeau News Centrafrique.

 

Le Chef Phytosanitaire, Saint-Cyr Wagueme, , Déserte Paoua.

 

Depuis son affectation à Paoua, dans Lim-Pendé, le chef de service phytosanitaire a choisi de résider à Bemal, une ville à la frontière avec le Tchad, connue pour ses activités lucratives. La stagiaire Sosthène, envoyée par son département pour travailler avec lui à Paoua, est confrontée à des difficultés car le chef de service refuse qu’elle le rejoigne à Bemal. Ce choix de résidence démontre une préférence claire pour des gains personnels au détriment de ses responsabilités professionnelles.

 

Mission de Démantèlement et Conflit avec la Stagiaire.

À lire aussi : Impact environnemental grave de l’orpaillage à Sosso-Nakombo

 

La récente mission de démantèlement des barrières illégales est venue à Paoua et a ordonné à la stagiaire Sosthène de rejoindre Bemal pour travailler auprès de son chef. Pendant ce temps, dès son arrivée à Bemal, le chef de service a refusé de la garder, la renvoyant à Paoua. Cette décision a provoqué des tensions au sein du département, entraînant la fermeture du service Phytosanitaire de Bémal, et le chef de service est convoqué d’urgence à Bangui pour des consignes fermes.

 

L’Inspecteur des Eaux et Forêts à Paoua Contourne les Décisions Ministérielles.

 

L’inspecteur des Eaux et Forêts à Paoua, préférant travailler avec son homme de main,  a envoyé un lieutenant, Clotaire Yambassa, pour travailler à Bemal. Mais ce qui est étonnant, ce lieutenant, monsieur Clotaire Yambassa, avait été affecté par son ministère à Markounda. Malgré cette décision ministérielle affectant le lieutenant à Markounda, l’inspecteur préfère émettre une vraie fausse note de service ordonnant à Clotaire Yambassa de rester à Bemal, contournant ainsi l’arrêté ministériel. Cette situation crée une confusion et remet en question la gestion des affectations dans les services publics.

 

Préférence pour Bemal : Une Stratégie Corrompue.

 

L’inspecteur préfère travailler avec des collaborateurs de confiance à Bemal, où les opportunités financières sont plus importantes, négligeant ainsi les stagiaires affectés à Paoua. Cette manipulation des affectations est une stratégie claire pour s’assurer que les proches de l’inspecteur bénéficient des revenus générés à Bemal, au mépris des décisions ministérielles et de l’intégrité des services publics.

À lire aussi : Mafia au sommet de l’État, comment une douanière se prépare à être évacuée sanitairement à l’étranger dans le budget de l’Assemblée nationale   

 

Tensions et Dysfonctionnements à Paoua.

 

Le refus du chef phytosanitaire de Paoua de superviser sa stagiaire et la manipulation des affectations par l’inspecteur des Eaux et Forêts montrent un mépris flagrant des devoirs professionnels. Ces pratiques corruptives non seulement entravent la formation des nouveaux agents, mais aussi créent un climat de méfiance et d’inefficacité dans les services phytosanitaires et forestiers de Paoua.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

Aucun article à afficher