L’étau se resserre autour de monsieur Sani Yalo dans l’Affaire du coup d’État manqué contre le Président Theodoro Obiang Nguema

Publié le 16 juin 2022 , 8:07
Mis à jour le: 16 juin 2022 4:38

Rédigé par Prisca VICKOS

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le vendredi 17 juin 2022

 

 

Bangui (CNC) – En décembre 2017, plusieurs dizaines de Centrafricains, Camerounais et Tchadiens ont été arrêtés sur le territoire camerounais. Accusés de préparer un coup d’État en Guinée Équatoriale  contre le Président équato-guinéen Theodoros Obiang Nguema Mbasogo. Parmi eux, Hamed Dada Yalo, le cerveau de l’opération qui est aussi  le frère cadet de l’homme d’affaires centrafricain Sani Yalo. Selon le journal panafricain jeune Afrique, ce dernier aurait été entendu plusieurs fois par la justice centrafricaine dans cette affaire, mais il n’a cessé de clamer son innocence. Or, ce jeudi 16 juin 2022, l’affaire refait surface, et L’ONG internationale aimons Notre Afrique (ANA) exprime son intention de déposer plainte à la Cour Internationale de   Justice contre le gouvernement de la République centrafricaine, dans l’affaire de Monsieur  Sani YALO.

Ci-dessous l’extrait du communiqué de l’ONG internationale Aimons Notre Afrique.

 

COMMUNIQUÉ

DÉPÔT DE PLAINTE

L’ONG Internationale Aimons Notre Afrique (ANA) informe l’opinion internationale,  l’ONU, l’Union Européenne, l’Union Africaine, les institutions internationales, le  gouvernement de la République Centrafricaine, le gouvernement de la Guinée Équatoriale, la  CEMAC et le peuple Centrafricain, qu’une plainte sera déposée à la Cour Internationale de  Justice contre le gouvernement de la République Centrafricaine, dans l’affaire de Monsieur  Sani YALO et le coup d’État manqué de Décembre 2017 en Guinée Équatoriale.

Cette plainte qui sera déposée dans l’esprit panafricaniste est d’amener le gouvernement de la  République Centrafricaine à placer l’intérêt général du peuple Centrafricain avant toutes  considérations et d’inviter le gouvernement Centrafricain à respecter ainsi qu’à mettre aux  arrêts Monsieur Sani YALO, reconnu comme étant le cerveau et le financier, qui a été  condamné à 20 ans de prison en Guinée Équatoriale , ainsi que d’autres membres de sa  famille . Alors que certains Centrafricains se retrouvent en prison au Cameroun, en Côte  d’Ivoire et au Tchad, dans cette même affaire.

L’ONG Internationale Aimons Notre Afrique, remercie la communauté internationale et le  peuple Africain pour la confiance et la considération.

 

Le Secrétaire Général

Monsieur Bekki BENAMEUR

Aucun article à afficher