Le directeur de publication du journal Le Charpentier déféré à la maison centrale de Ngaragba

Publié le 20 septembre 2022 , 8:05
Mis à jour le: 20 septembre 2022 6:29

 

Interpellé par la gendarmerie dans la journée du mardi 6 septembre 2022, à Bangui, le directeur de publication du journal «Le Charpentier », monsieur Christian Azoudaoua alias Sassou  vient d’être transféré à la prison centrale de Ngaragba, dans le septième arrondissement de Bangui.

Christian Azoudaoua, directeur de publication le charpentier
Christian Azoudaoua, directeur de publication du quotidien « Le charpentier de Bangui »

 

Selon l’un de nos journalistes qui ont pu lui rendre visite le week-end dernier, monsieur Christian Azoudaoua alias Sassou   déplore les conditions de sa détention en isolement à la prison de Ngaragba.

Interpellé à la suite d’une publication d’un article sur le détournement des fonds à l’Assemblée nationale , dont le premier vice-président, l’honorable Évariste Ngamana serait impliqué, notre confrère du journal « Le charpentier », monsieur Christian Azoudaoua alias Sassou avait été interpellé en pleine rue au centre-ville de Bangui. Passé 10 jours de garde à vue à la section de recherche et d’investigation de la gendarmerie, le journaliste Christian Azoudaoua alias Sassou   a été déféré vendredi 16 septembre à la prison centrale de Ngaragba, où il a été placé directement en isolement parmi les criminels les plus violents.

 

Comment notre confrère Christian Azoudaoua alias Sassou    A-t-il été interpellé ?

 

D’après l’une de nos équipes qui avait assisté à la scène,  l’arrestation du directeur de publication du journal Le Charpentier , le journaliste Christian Azoudaoua alias Sassou, avait eu lieu vers 14 heures le mardi 6 septembre 2022 sur la place publique, juste devant le kiosque du GEPPIC, devant le ministère de l’Élevage, en face de la société centrafricaine de télécommunication (SOCATEL), en plein centre-ville de la capitale Bangui.

« C’était aux environ de 14 heures que trois éléments de la gendarmerie, sur deux motocyclettes, sont venus l’arrêter alors qu’il était sur une chaise à proximité du kiosque du GEPPIC, situé  au plein centre-ville de Bangui, devant la banque CBCA. Les forces de l’ordre l’ont mis sur l’une des deux motos à destination inconnue », explique un vendeur des journaux  qui a également assisté à la scène.

À lire aussi : Affaire de coup d’État, lesFACA Balaka arrêté chez le ministre Ndomaté seront radiés de l’armée

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

 

Aucun article à afficher