Le barreau des avocats de  Centrafrique annonce la tenue de l’assemblée générale extraordinaire des différents corps judiciaires

Publié le 13 septembre 2022 , 8:09
Mis à jour le: 13 septembre 2022 5:28

Décidément, le pays se prépare à une catastrophe politico-judiciaire de grande ampleur comme l’a bien dit monsieur Blaise Didatien Kossimatchi, leader de la plateforme dite de la galaxie nationale centrafricaine. À quelques jours de la décision de la cour constitutionnelle sur le recours en invalidation du décret mettant en place le « Comité de rédaction d’une nouvelle constitution » censée ouvrir la voie à une présidence à vie au Président de la République, la tension est à son comble dans le pays. Mais face aux menaces récurrentes contre l’indépendance des institutions judiciaires, le barreau des avocats de Centrafrique, de son côté,  annonce la tenue de l’assemblée générale extraordinaire mixte des différents corps de profession judiciaire.

 

Des avocats centrafricains debout devant la Cour pénale spéciale refusant de plaider suite à l'extraction manu militari de Hassane Bouba l'ex-numéro 3 de la rébellionUPC
Des avocats centrafricains debout devant la Cour pénale spéciale à Bangui refusant de plaider suite à l’extraction manu militari de Hassane Bouba l’ex-numéro 3 de la rébellionUPC

 

Rédigé par Gisèle MOLOMA

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le mercredi 14 septembre 2022

 

Comme disait monsieur Blaise Didatien Kossimatchi, le « pays va plonger dans une apocalypse totale si les juges de la cour constitutionnelle décident de faire un obstacle au projet de la rédaction d’une nouvelle constitution voulue par le peuple centrafricain ». Il a également précisé que la manifestation du jeudi et vendredi dernier devant la cour constitutionnelle n’étaient qu’un avertissement aux juges. Mais pour la justice centrafricaine, ceci constitue une menace grave contre l’indépendance des institutions judiciaires du pays.

« Face aux menaces récurrentes contre l’indépendance des institutions judiciaires de la République centrafricaine et l’intégrité physique de ses acteurs, une réunion de concertation des hauts responsables des différents corps des professions judiciaires s’est tenu ce jour 13 septembre 2022. Au regard de la gravité de la situation et vu l’urgence : il décide de la tenue d’une assemblée générale extraordinaire mixte de tous les corps des professions judiciaires le mercredi 14 septembre 2022 a 10 h 00 dans la salle d’audience de la Cour de cassation afin de définir les mesures a prendre », a annoncé le barreau des avocats de Centrafrique .

Rappelons  que lors de la série de manifestations des partisans du Président Touadera devant la cour constitutionnelle la semaine dernière, les manifestants ont scandé des appels à la démission de la Présidente de cette Cour, et en exhibant des affiches portant des inscriptions de nature offensante contre la professeure Danièle Darlan, Président de ladite Institution et l’ensemble de ses membres .

À lire aussi : NOTES EXPLICATIVES RELATIVES À LA DÉCISION N°008/CC/22 DU 29 AOÛT 2022 DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE DE LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher