La Réaction Ambiguë des Partis Politiques Centristes face au Projet de Nouvelle Constitution du Président Touadera

Publié le 6 juin 2023 , 7:25
Mis à jour le: 6 juin 2023 5:16

La Réaction Ambiguë des Partis Politiques Centristes face au Projet de Nouvelle Constitution du Président Touadera

 

Les leaders de l'opposition démocratique constructive reçus par le président Touadera De gauche à droite , Nalké Doroko, Chantal Jean-Édouard Koyambonou
Les leaders de l’opposition démocratique constructive reçus par le président Touadera De gauche à droite , Nalké Doroko, Chantal Jean-Édouard Koyambonou

 

 

Bangui, 07 juin 2023 (CNC) —  La déclaration récente de la coordination des partis politiques centristes, dans laquelle ils approuvent la volonté du Président de la République de tenir un référendum constitutionnel, a suscité une vive polémique et des critiques acerbes. Cette approbation ambiguë soulève des questions sur l’intégrité et la cohérence de ces partis politiques, qui semblent ignorer les aspects illégaux et anticonstitutionnels du processus.

 

La Réaction Ambiguë des Partis Politiques Centristes face au Projet de Nouvelle Constitution du Président Touadera: Un manque de cohérence

 

La réaction de la coordination des partis politiques centristes a été fortement critiquée par de nombreux observateurs nationaux. Comment ces partis peuvent-ils approuver un référendum dont la démarche est illégale et anticonstitutionnelle ? Même la cour constitutionnelle a invalidé le comité de rédaction du projet de cette constitution, mettant ainsi en évidence son illégitimité. Malgré cela, le comité continue de travailler secrètement, sous pression de la Russie, pour nous proposer un projet dont le contenu reste inconnu. Approuver un référendum illégal revient à soutenir une violation de la Constitution, un acte profondément antidémocratique.

 

Une approche sélective de l’alternance politique :

 

L’une des contradictions majeures dans la position des partis politiques centristes réside dans leur refus de changer la durée et le nombre de mandats présidentiels. En approuvant le référendum, ils ouvrent la porte à une possibilité pour le Président Touadera de briguer un troisième mandat, voire plus. Cette approche sélective de l’alternance politique est profondément troublante. Comment peut-on prôner l’alternance tout en soutenant le maintien d’un président au pouvoir pendant une durée prolongée ? Comme l’a si bien dit leur coordinateur, la croissance et le développement économique d’un pays dépendent davantage de la bonne gouvernance que de la longévité au pouvoir d’un seul individu.

 

Les conséquences de l’absence d’alternance :

 

La République centrafricaine est un pays qui a été marqué par des troubles politiques et sociaux récurrents. L’un des facteurs responsables de ces troubles est la frustration causée par l’absence d’alternance politique. Avoir un président, des députés, des ministres ou des présidents d’institutions éternels ne fait que renforcer ces frustrations et entraver le développement du pays. La nécessité d’une véritable alternance politique devrait être une priorité pour les partis politiques, surtout ceux qui se disent centristes, et non une simple approbation de référendums illégaux.

La réaction de la coordination des partis politiques centristes à l’égard du référendum constitutionnel proposé par le Président Touadera est tout sauf cohérente. En soutenant une démarche illégale et anticonstitutionnelle, tout en refusant la modification de la durée et le nombre de mandats présidentiels, ces partis politiques donnent l’impression de manquer de sincérité et d’engagement envers la démocratie dans leur pays. L’alternance politique est essentielle pour assurer la stabilité et le développement de la République centrafricaine, et il est décevant de constater que certains partis politiques semblent avoir oublié cette réalité fondamentale.

 

Par Prisca VICKOS

 

Corbeaunews Centrafriquev

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe WhatsApp : CNC Groupe

Rappelons que dans ce groupe, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

Aucun article à afficher