La banque mondiale lance le projet PAPSE II pour développer le capital humain

Publié le 7 décembre 2021 , 7:39
Mis à jour le: 7 décembre 2021 2:00

 

Bangui, 8 décembre 2021 (Corbeaunews – Centrafrique ) – Le Projet d’Appui au Plan Sectoriel de l’Education (PAPSE II) vient d’être lancé. Il vise à améliorer l’accès à l’éducation et renforcer la gestion du secteur éducatif.

Lycée Barthelemy Boganda de Bangui. Credit photo : Mickael Kossi/CNC.

 

Financé à plus de 17 milliards de francs CFA, le projet lancé soutiendra la mise en œuvre du Plan Sectoriel de l’Education (PSE) dans la ville de Bangui et dans les préfectures de la Basse Kotto, du Bamingui-Bangoran, de l’Ombella M’Poko, de la Mambéré-Kadeï, de l’Ouham, de l’Ouham-Pendé, de la Ouaka et de la Vakaga.

En effet, le secteur de l’éducation est considérablement affecté par l’instabilité du pays et la crise socio-économique qui ont culminé en 2013 et qui se poursuivent encore aujourd’hui.

Le chargé des opérations, Oula Coulibaly, représentant la banque mondiale a indiqué que son groupe « entend accompagner le gouvernement de la RCA à répondre aux besoins de scolarisation et de maintien de tous les enfants et notamment des filles à l’école ». Le ministre de l’éducation nationale, Moukadas Nouré, a remercié les partenaires internationaux et a déclaré que ce projet permettra entre autres la « réhabilitation de plus de 1000 salles de classes et la formation d’enseignants ».

Au même titre que l’Union Européenne qui a récemment financé le nouveau lycée Miskine, la Banque Mondiale œuvre pour limiter l’impact de la crise dans l’éducation des enfants.

Pour pérenniser ces nouvelles infrastructures et le développement du capital humain, le gouvernement devra aussi mettre en place des solutions. Ces dernières devront permettre une éducation durable de la jeunesse en complète autonomie.

 

Par Adama Bria

Journaliste rédacteur

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher