Kossimatchi : l’opportuniste incompétent et malhonnête au service des russes

Publié le 16 juin 2022 , 8:11
Mis à jour le: 16 juin 2022 8:42

 

Rédigé par Adama Bria

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le vendredi 17 juin 2022

 

Bangui (CNC) – Agent provocateur à la solde des russes, Didacien KOSSIMATCHI ne cesse de brasser de l’air et de s’agiter dans tous les sens. Dans quel but si ce n’est d’essayer d’exister aux yeux des grands de ce pays ? Le fiasco des derniers appels à la manifestation diffusés par le sulfureux leader de « Talitha Koum », montre que pour fédérer un peuple il faut avant tout gagner son cœur, et non pas manger sur son dos.

Le port-parole des Touaderateurs Didatien Kossimatchi, photo CNC.

 

Agitateur reconnu, cupide et avide de reconnaissance

Ce n’est un secret pour personne, ni pour tout un chacun, ni pour le gouvernement, ni pour les Organisations Internationales se trouvant en RCA, Didacien KOSSIMATCHI est un agent provocateur à la solde des russes de Wagner. Il ose prendre la parole en public, pour prétendre que les mercenaires russes font le travail des Forces de Sécurité Intérieures et de l’Armée centrafricaine. Les mêmes mercenaires qui sont accusés des pires atrocités sur la population et les FACA. Réfractaire aux règles élémentaires d’une autorité civile et régalienne, il passe son temps à discréditer ceux qui tentent, avec bien peu de moyens, de faire régner l’ordre dans le pays. Or c’est bien à cause de perturbateurs comme Didacien KOSSIMATCHI que la population n’a plus confiance dans ces glorieux soldats et gendarmes centrafricains. Mais lui, la guerre il la fait du fond de son lit, et encore plus probablement du fond de son verre de whisky, puisqu’il est de notoriété publique, que le grand Didacien est un alcoolique reconnu.

 

Payé par Wagner pour organiser des manifestations

Derrière ses discours malveillants, cet homme est surtout un escroc en mal de reconnaissance. Il cherche à tout prix à se faire bien voir du pouvoir en place. Tout est question d’argent, et l’argent n’a pas d’odeur, ça, Didacien le sait bien. Cet argent, pour le gagner, il a trouvé le bon tuyau avec Wagner. Les mercenaires russes prétendent qu’avec eux, les choses vont enfin changer, qu’ils vont résoudre tous les problèmes. Mais, pour ce faire, ils ont besoin de quelqu’un de peu regardant, et qui aime l’argent. Et c’est là que Didacien intervient. Son ambition et son portefeuille étaient, à ce moment-là, bien vides, lorsque ce nouveau magot s’est présenté à lui. Son amour de l’argent est tel, qu’il escroque même ceux qui lui permettent d’exister. Ainsi, Didacien KOSSIMATCHI aurait touché pas moins de 60 millions de FCFA en 6 mois pour organiser quelques manifestations artificielles qui ne lui ont jamais coûté que quelques centaines de milliers de Francs. Je vous laisse imaginer où est parti cet argent ! Son portefeuille doit déborder de billets.

 

Une moralité crapuleuse et punissable

Quand il s’agit de gagner de l’argent, notre Didacien est toujours dans la partie. En revanche, quand il s’agit de mettre des actes au bout de ses discours fielleux pour le bonheur de tous les centrafricains, il n’y a plus personne. Ces dernières semaines, Didacien a abreuvé Bangui et la Centrafrique de ses vidéos et de ses appels menaçants aux veillées d’armes et aux sévices corporels. Une fois de plus ce ne fut que du vent. Mais une fois de plus, il a aussi empoché l’argent qui pourrait quotidiennement aider le peuple centrafricain.

 

Les mercenaires de Wagner, qui l’écoutent, le font vivre et lui donnent de l’importance, devraient se méfier. Cet homme vendrait son âme pour un peu d’argent. Comment peut-on être complice d’un énergumène qui écrit noir sur blanc qu’il s’autorise, ainsi que ses « justiciers », à avoir recours aux sévices corporels pour maintenir l’ordre ?

Mais sans doute faut-il croire que ses appels à la haine délirants ont fini par lasser tout le monde. La nuit qu’il a passée en cellule, du 28 au 29 mai, à la Direction des Services de la Police Administrative (DASPA) lui aura appris qu’on ne sème pas impunément le désordre, le chaos, qu’on ne brave pas la loi, qu’on ne défie pas l’autorité du président en personne, sans recevoir en retour un bon coup de gourdin. Le palais de la Renaissance semble enfin avoir compris le pouvoir de nuisance de cet homme ! Espérons que le sinistre Didacien KOSSIMATCHI aura bien reçu l’avertissement et retenu la leçon…

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher