Index de la prospérité globale 2021 : La République centrafricaine classée avant dernier pays au monde

Publié le 22 décembre 2021 , 7:15
Mis à jour le: 22 décembre 2021 4:34

 

Bangui, 23 décembre 2021 (Corbeaunews – Centrafrique ) – La République centrafricaine, pays enclavé d’Afrique centrale minée par des conflits militaro-politiques depuis deux décennies, est classée avant-dernier pays dans l’indice de prospérité, selon la dernière édition  du rapport Legatum Prosperity Index 2021. La RCA est classée 166ème sur 167 pays. Ce dernier rang est occupé par son voisin le Sud Soudan.

un blanc sur une moto au ccentre ville de Bangui
En circulation sur une moto

 

 

Le rapport de Legatum Institute  a été rendu public au cours du mois de novembre 2021. Il analyse les performances des pays étudiés à travers 67 éléments axés sur les politiques, mesurés par 300 indicateurs au niveau des pays.
L’indice permet de construire une image complète de la prospérité, dans ses dimensions institutionnelles, économiques et sociales.

Le Danemark est le pays le plus prospère, souligne le rapport, se classant parmi les dix premiers pour tous les piliers sauf un. Il dirige le monde dans le capital social, avec des citoyens déclarant des niveaux élevés de confiance dans les institutions clés comme le système de gouvernance et l’appareil judiciaire (86 %) ainsi qu’une forte confiance interpersonnelle généralisée (74%).

Selon cet indice, en bas du classement, se trouvent le Sud Soudan (167ème), la République Centrafricaine (166ème) et le Yémen (165ème).

D’après l’indice, la République centrafricaine est très mal classé dans les domaines de la santé et de l’éducation, de la sécurité et de l’environnement.

L’ambition de Legatum Institute est d’aider les dirigeants du monde entier à définir leurs programmes de croissance et de développement, soulignent les auteurs du rapport.

Les indicateurs utilisés dans l’Indice sont organisés en 12 piliers regroupés en trois domaines essentiels à la prospérité : sociétés inclusives : sûreté et sécurité, liberté personnelle, gouvernance et capital social ; économies ouvertes (environnement d’investissement, conditions d’entreprise, infrastructure et accès au marché, et qualité économique) ; personnes habilitées : conditions de vie, santé, éducation et environnement nature.

L’indice permet aux pays du monde d’évaluer leurs forces et leurs faiblesses afin de déterminer les choix économiques et stratégiques à mener pour renforcer les sociétés inclusives, les économies ouvertes et la capacité des populations à générer davantage de prospérité, précise encore le rapport.

La pandémie de Covid-19 a entraîné une forte détérioration de la qualité économique dans toutes les régions, l’Amérique du Nord étant la région connaissant la plus forte baisse. La prospérité mondiale a été affaiblie par la détérioration continue de nombreux aspects clés de la gouvernance, qui se sont détériorés pour la troisième année consécutive.

A noter que le Legatum Prosperity Index est réalisé par Legatum Institute, un organisme de bienfaisance éducatif indépendant fondé et financé en partie par la société d’investissement privée Legatum.

 

Prisca VICKOS

Journaliste rédactrice

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher