Fidèle Gouandjika : Une Plaie Honteuse en Deuil Après la Mort de Evguéni Prigojine

Publié le 27 août 2023 , 7:35
Mis à jour le: 27 août 2023 1:11

Fidèle Gouandjika : Une Plaie Honteuse en Deuil Après la Mort de Evguéni Prigojine

Le-ministre-conseiller-Fidele-Gouandjika-en-deuil-de-Prigojine

Bangui, 28 août 2023 (CNC) – Dans le monde de la politique, il y a des individus qui défient toute logique, tout sens commun et toute décence humaine. Fidèle Gouandjika, ministre conseiller du président putschiste de la République Faustin Archange Touadera en République centrafricaine, se révèle être l’un de ces individus. Ses propos suite à la mort tragique d’Evguéni Prigojine sont non seulement choquants, mais également révélateurs de l’absence totale d’empathie et de discernement qui semblent caractériser sa personnalité.

 

Fidèle Gouandjika ose qualifier Evguéni Prigojine de sauveur de la démocratie, alors que le monde connaît les implications controversées et les manigances de Prigojine à travers ses activités de mercenariat. Il est bien connu que Prigojine a été impliqué dans des opérations d’ingérence et de manipulation dans plusieurs pays, semant la discorde et favorisant l’autoritarisme. Les éloges de Gouandjika envers un tel individu ne font que mettre en lumière sa propre ignorance flagrante ou son manque total de souci pour la vérité.

Pour symboliser le deuil, Fidèle Gouandjika s’est permis de s’habiller comme un mercenaire: pantalon militaire Cargo Joker vert kaki, t-shirt noir à l’effigie de Wagner, un Borsalino vert militaire sur sa tète et aux pieds, des rangers militaires. Pour combler l’ironie, il a même organisé des veillées mortuaires à son domicile.

 

Evguéni Prigojine
Evguéni Prigojine

 

Pire encore, Gouandjika tente de minimiser l’impact de la mort de Prigojine en déclarant que cela ne changera rien dans la coopération entre la République centrafricaine et les forces russes. Il semble oublier que Prigojine était au cœur de cette coopération, participant activement à l’envoi d’instructeurs russes de Wagner en République centrafricaine. Sa disparition devrait au moins susciter une remise en question de cette coopération douteuse, mais Gouandjika ne voit que des intérêts politiques étroits.

 

Le ministre conseiller semble également ignorer la portée des actions de Prigojine et la répercussion de ses activités sur la souveraineté et la stabilité de nombreux pays. Accorder de l’importance à la mort de Prigojine comme si c’était un coup tragique pour la démocratie est une insulte à l’intelligence de quiconque comprend la complexité de la situation géopolitique actuelle.

 

En déclarant que l’accord avec Moscou reste inchangé et que les instructeurs russes continueront d’opérer en République centrafricaine, malgré les craintes de Touadera de les voir partir et le laisser seul, Gouandjika confirme sa complicité dans cette affaire. Plutôt que de saisir l’opportunité de réévaluer la relation avec la Russie et de favoriser des choix plus éclairés pour son pays, Gouandjika semble déterminé à persévérer dans une alliance douteuse, ignorant les conséquences potentiellement désastreuses.

 

Notons que  les propos de Fidèle Gouandjika suite à la mort d’Evguéni Prigojine sont une triste démonstration de son manque de leadership, de sa mauvaise compréhension des enjeux internationaux et de sa propension à sacrifier l’intérêt national pour des gains personnels à court terme. Les citoyens de la République centrafricaine méritent mieux que ce genre de représentants déconnectés de la réalité et aveuglés par des agendas obscurs.

 

Par Alain Nzilo

Directeur de publications

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

Aucun article à afficher