EUAM RCA et ses partenaires en République centrafricaine se solidarisent avec les victimes de la violence basée sur le genre

Publié le 9 décembre 2022 , 6:24
Mis à jour le: 9 décembre 2022 6:24
campagne contre la violence basée sur le genre. Copyright EUAM-RCA
campagne contre la violence basée sur le genre. Copyright EUAM-RCA

 

 

Communiqué de Presse

 

Une femme sur trois a subi des violences physiques ou sexuelles au cours de sa vie. Les garçons et les hommes sont également susceptibles de devenir victimes, qu’elle soit physique ou psychologique. Chaque année, une campagne mondiale attire l’attention sur ce sujet. La Mission EUAM RCA s’est associée à la campagne #OrangezLeMonde.

Ensemble avec ses partenaires et par le biais d’une série de photos, la Mission se montre solidaire avec les victimes. Parmi eux, la ministre des Affaires étrangères de la République centrafricaine. « Je suis impressionné qu’un aussi grand nombre de nos partenaires aient immédiatement accepté de participer à notre campagne. J’ai été particulièrement honoré de prendre la photo avec Madame la ministre des Affaires étrangères, ce qui montre que la violence basée sur le genre est inacceptable », constate José Marques Dias, le chef de l’EUAM RCA.

Les femmes et les filles vivant dans des zones de conflit ou de crise humanitaire, comme la République centrafricaine, sont particulièrement exposées aux violences sexuelles liées aux conflits. Les viols et violences sexuelles sont une double peine pour les victimes qui, en plus de leur blessure physique et morale, subissent aussi souvent la stigmatisation. « Cette campagne a également souligné notre travail commun pour intégrer davantage la perspective féminine dans la réforme du secteur de la sécurité », résume José Marques Dias à la fin de ces 16 jours d’activisme.

La sécurité des femmes et des filles exige une perspective féminine

Les réponses de la police sont cruciales, non seulement pour protéger les victimes de la violence mais aussi pour renforcer la confiance dans le fait que les cas signalés seront pris au sérieux et que les victimes seront traitées avec respect et dignité. Des officiers féminins professionnellement formés et équipés peuvent jouer un rôle essentiel dans la suppression des obstacles auxquels les femmes et les filles parmi les victimes sont confrontées lorsqu’elles naviguent dans un système de justice pénale complexe.

La Mission EUAM RCA conseille les Forces de Sécurité Intérieure (FSI) sur la manière de mieux intégrer les femmes dans la police et la gendarmerie afin de mieux répondre aux besoins sécuritaires de la population. D’une part, cela comprend ‘augmentation de la proportion de femmes car les agents de sécurité féminins peuvent permettre une meilleure compréhension de la problématique de la violence sexiste envers les femmes et une réponse plus appropriée aux besoins des victimes. D’autre part, la Mission travaille sur l’intégration de la dimension genre dans le fonctionnement des FSI.

 

 

Sur la Mission EUAM RCA :

À l’invitation du Président de la République centrafricaine, la Mission EUAM RCA a été établie en décembre 2019 par le Conseil européen. EUAM RCA est une mission civile de conseil sans pouvoir exécutif qui appuie les Autorités centrafricaines dans la réforme du secteur de la sécurité intérieure afin d’améliorer la situation sécuritaire de la population, de créer les bases du développement dans le pays et d’atteindre une paix durable. La Mission s’oriente sur les meilleures pratiques tout en prenant en compte la situation locale. Elle totalise 82 employés européens et centrafricains et est basée à Bangui. En juillet 2022, le Conseil a prolongé le mandat de l’EUAM RCA jusqu’au 8 août 2024.

Pour plus d’informations :

https://www.eeas.europa.eu/euam-rca fr https://twitter.com/EUAM RCA https://www.facebook.com/EUAMRCA.EU https://www.linkedin.com/company/euam-rca/

Service de presse et relations publiques EUAM RCA :

Email : press@euam-rca.eu

À lire aussi : « Pour nous, la France, membre permanent du Conseil de sécurité est la pierre angulaire de notre action », dixit l’ancien premier ministre Michel Gbezera Bria

Aucun article à afficher