École en Ruine, Enseignants Absents : Touadera ne Répond pas aux Attentes des Citoyens

Publié le 5 novembre 2023 , 7:05
Mis à jour le: 5 novembre 2023 4:03 pm

École en Ruine, Enseignants Absents : Touadera ne Répond pas aux Attentes des Citoyens

 

 

Touadera lors du lancement de l'année scolaire 2023 2024 à Bossembélé

 

 

Bangui, 06 novembre 2023 (CNC) – Dans un discours récent à l’occasion du lancement officiel de la rentrée scolaire 2023-2024 en République centrafricaine, Faustin Archange Touadéra, Président de la République, a fait preuve d’une flagrante hypocrisie. Alors qu’il vantait les mérites de l’éducation de qualité, il a choisi de délivrer son discours à Bossembélé, une localité où de nombreux problèmes éducatifs subsistent, mettant en évidence le manque de sincérité de ses propos.

 

Tout d’abord, le Président putschiste a évoqué le thème de l’année scolaire, axé sur l’éducation de qualité pour une citoyenneté responsable, la paix et le développement durable. Il a souligné les effets néfastes des crises militaro-politiques sur le système éducatif, mais n’a pas pris la responsabilité de son propre gouvernement dans la gestion de ces différentes crises. Il a omis de mentionner les années d’instabilité qui ont entraîné la fermeture d’écoles et l’absence d’enseignants qualifiés.

 

Le Président putschiste a également critiqué l’enseignement en République centrafricaine, affirmant que les approches de perfectionnement peu efficaces ont nui à la qualité de l’éducation. Cependant, il n’a pas présenté de plans concrets pour améliorer la situation, se contentant de vagues promesses de financement et de l’introduction de technologies d’information et de communication. Il n’a pas reconnu que le manque de ressources, de bâtiments scolaires et d’enseignants qualifiés est un problème majeur qui perdure.

 

De plus, le Président putschiste a abordé la question du secteur de l’éducation privée, accusant certains entrepreneurs d’en faire un commerce ordinaire. Il a appelé à plus de patriotisme et de responsabilité dans le secteur éducatif, mais n’a pas fourni de mesures concrètes pour garantir la qualité de l’enseignement. Il a simplement blâmé les enseignants pour la baisse de niveau, ignorant les problèmes systémiques qui minent le système éducatif.

 

Enfin, le Président putschiste a évoqué des programmes visant à encourager les filles à poursuivre leur éducation, mais n’a pas abordé le problème central de l’absence d’actes de naissance, d’enseignants et de matériel éducatif de base dans de nombreuses régions du pays. Il a parlé de l’importance de l’uniformisation des tenues scolaires pour promouvoir l’humilité et la discipline, mais a négligé les besoins élémentaires tels que des bâtiments scolaires en bon état, des enseignants qualifiés et des fournitures de base.

 

Le discours de Faustin Archange Touadéra à Bossembélé est un exemple flagrant de l’hypocrisie du leadership en République centrafricaine. Alors qu’il se félicite de l’éducation de qualité, la réalité sur le terrain est bien différente. Le Président doit faire preuve de leadership véritable en reconnaissant les problèmes systémiques de l’éducation et en prenant des mesures concrètes pour les résoudre. Les élèves et les enseignants méritent mieux que des discours creux et des promesses non tenues.

 

Par Gisèle MOLOMA

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

Aucun article à afficher