Centrafrique : vers un affrontement très inquiétant entre les deux griots du régime Touadera

Publié le 20 juin 2022 , 8:10
Mis à jour le: 19 juin 2022 4:37

 

Rédigé par Gisèle MOLOMA

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le lundi 20 juin 2022

 

Bangui (CNC) – Harouna Douamba, puissant communicateur du régime de Touadera, et monsieur Blaise Didatien Kossimatchi, un autre tristement célèbre griot du régime de Bangui, sont sur le point de s’affronter médiatiquement. Dans la guerre des deux truands qui sortira – t – il  vainqueur? À un peu plus de six ans à la tête de la République centrafricaine, Le Président Touadera est présentement plus que menacé que jamais. Avec des secrets d’État qui commencent à sortir dans les médias, Touadera pourrait-il être poursuivi pour haute trahison?

Le sulfureux Arouna Douamba alias l’homme caméléon. D’ironie burkinabé, il a grandi en Côte d’Ivoire avant d’atterrir en Centrafrique.

 

Les deux belligérants.

 

Harouna Douamba, un sujet burkinabé grandi en Côte d’Ivoire, avait été appelé au secours en 2018 par le Président Faustin Archange Touadera et son Premier ministre d’alors, le géographe Simplice Mathieu Sarandji, actuel Président de l’Assemblée nationale. L’homme coordonnait toutes les communications du pouvoir de Bangui entre 2018 – 2022. L’homme était à l’origine de plusieurs manifestations contre les hauts fonctionnaires des Nations unies au sein de la Minusca à Bangui, ou encore contre les intérêts français en Centrafrique. Il est le grand promoteur du régime de Touadera. De l’autre côté, il y’a monsieur Blaise Didatien Kossimatchi, un autre grand griot du régime. L’homme est très alcoolique et drogué. Il est à l’origine de plusieurs manifestations aussi contre les Occidentaux. C’est un pro- mercenaires russes de la sociétéWagner. Il a créé des associations telles que Talitha Koum et la Galaxy,  proches du parti au pouvoir, le MCU.

 

Réaction de monsieur Harouna Douamba

 

Mais dans un post publié sur sa page Facebook le dimanche 12 juin 2022, l’imposteur Koï Doctrouvé a mentionné qu’il serait en danger imminent. L’homme accusait le Président de l’Assemblée nationale de vouloir lui faire du mal. Quelques heures plus tard, son ami, le burkinabé Harouna Douamba publie sur WhatsApp un audio dans lequel il menace les autorités centrafricaines de tout dévoiler en public leurs secrets qu’il a bien gardés si la vie de son ami Doctrouvé est en danger.

Harouna Douamba:  « Je veux qu’on m’écoute très bien, parce que nous avons donné notre vie, nous avons sacrifié notre vie pour les autorités qui sont en place en ce moment. Nous avons sacrifié notre vie pour le Président Faustin Archange Touadera. Alors, je le dis trop c’est trop. Si jamais, on touche à un cheveu de Doctrouvé, Harouna Douamba, que suis-je, je vais me déballer. Je vais me déballer. Pour tous les panafricanismes qui sont dans la CAE, nous allons déballer », avait déclaré monsieur Harouna Douamba.  Mais l’homme ne s’arrête pas là. Il a mis au grand jour certaines relations secrètes du Président Touadera avec le sulfureux Sani Yalo.

Ce qui n’a pas plu à ce dernier qui agit toujours en coulisse.

 

 

Sani Yalo pousse Didatien Kossimatchi à réagir pour le couvrir 

 

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux samedi, Monsieur Kossimatchi menace de dévoiler les identités de tous ceux qui seraient derrière les déclarations de Monsieur Harouna Douamba, sans pour autant lui dire qu’il va l’attaquer frontalement.

Didamachien Kossimatchi : « En effet, monsieur Harouna Douamba, qui n’est autre qu’un sujet burkinabé, et qui n’est même pas centrafricain, ose tenir des propos grossiers et vexatoires à l’endroit des certaines autorités centrafricaines, en les traitant de noms de tous les oiseaux. Et, nous avons pu mener notre enquête plus minutieuse. Nos enquêtes plus minutieuses nous ont permis de découvrir que, derrière, qu’il y’a une main invisible. Et cette main invisible est déjà décelée. Nous vous invitons, d’ici quelques jours, vous commencez à découvrir  cette personnalité », déclare Monsieur Kossimatchi.

Écoutez le.

 

Mais peu de temps après, monsieur Harouna réagit sur la déclaration de monsieur Blaise Didatien Kossimatchi.

Harouna Douamba : « Comme nous avons l’habitude de le dire, comportement de mouton, réaction du berger…. Avant de parler de moi, il faut d’abord discuter  avec le Président Touadera. Avant de parler de moi, discute avec le Président de l’Assemblée nationale Simplice Mathieu Sarandji. Parce que si tu t’amuses à faire de sortie  à la hâte comme tu le fais pour exposer le peuple centrafricain sans réfléchir parce qu’on te donne de miettes…, si tu le fais avec moi, je ne vais pas m’en prendre à toi. Mais tu vas exposer le Président Touadera et les autorités de la République. Comme tu le sais, je ne suis pas quelqu’un qui est tombé de nulle part. Je suis arrivé pour aider un système… », répond Harouna Douamba.

Rappelons que monsieur Harouna Douamba, aujourd’hui en disgrâce et en fuite, menace de dénoncer  » one by one « , selon ses propres termes, les autorités centrafricaines si jamais celles-ci lui envoient leurs vallées. Kossimatchi, considéré comme une de ces vallées, promet quand à lui de s’en prendre aux opposants au régime qu’il les considère comme ses incitateurs ?

D’emblée, selon nos informations, la panique s’empare du pouvoir et Didamachien Kossimatchi a été menacé de pas chercher à éteindre l’incendie provoqué par Douamba avec ses salives sous peine de se faire électrocuter lui-même avant les autres.

Affaire à suivre

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher