Centrafrique : une trentaine des soldats FACA, coincés par les rebelles dans le sud-est, appellent à l’aide

Publié le 27 mai 2022 , 8:10
Mis à jour le: 28 mai 2022 5:40

 

Rédigé par Félix Ndoumba

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le lundi 30 mai 2022

 

Bangui (CNC) – Une trentaine des soldats FACA, qui ont été récemment attaqués par les rebelles de la coalition des patriotes pour le changement (CPC) à Nzako, dans la préfecture du Mbomou, sont à nouveau coincés dans une petite localité  encerclée par les rebelles. Ils appellent en vain le gouvernement et les mercenaires russes à l’aide. Personne ne veut venir à leur secours. Ni les mercenaires russes, ni l’état-major.

Les soldats FACA à Obo dans le Haut-Mbomou
Les soldats FACA dans le Haut-Mbomou. Photo CNC

 

Le samedi 21 mai 2022, vers 4 heures du matin, à Nzako, dans la préfecture du Mbomou, la base de l’armée nationale avait été attaquée par les rebelles de la coalition des patriotes pour le changement (CPC).  Onze soldats avaient été tués, un autre capturé. Les rescapés, qui se sont battus en retraite, ont dû se retrancher dans un petit village éloigné de la ville. Coincés sur une montagne, ces militaires, qui ne disposent plus des moyens létaux, appellent en vain les mercenaires russes au secours. Ni le gouvernement ni l’État major ne veut leur venir en aide. Ce sont les villageois qui leur donnent à manger tous les jours.

Pourtant, trois jours après l’attaque, les mercenaires russes, appuyés par une dizaine des soldats FACA, ont quitté la ville de Bria  pour venir à Nzako. Mais ils n’ont pas voulu aller libérer ces militaires coincés dans ce petit village sur la montagne.

Il y’a lieu de noter que parmi  les militaires coincés, personne ne maîtrise la région. Difficile pour eux de sortir de la zone sans être attaqués par les rebelles qui sont pour la plupart natifs de la région, et rôdent dans le parages. Leur commandant avait été tué par les rebelles et son corps n’a pas été récupéré par ses éléments en fuite au momentde l’attaque, ce qui rend difficile le deuil de sa famille à Bangui.

Affaire à suivre…

 

 Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher