Centrafrique : que cherchent le Patron du CNDS Abdoulaye Hissen et le général du FPRC Akouma Arda proche du Soudan ?

Publié le 13 janvier 2019 , 4:55
Mis à jour le: 13 janvier 2019 4:55
le chef rebelle Abdoulaye Hissein à Ndélé.
Abdoulaye Hissen, Patron du CNDS, CopyrightDR.

 

 

Centrafrique : que cherchent le Patron du CNDS Abdoulaye Hissen et le général du FPRC Akouma Arda proche du Soudan ?

 

 

Bria (CNC) – Le 5 janvier dernier, deux personnalités importantes de l’ex-coalition Seleka à savoir Abdoulaye Hissen, Patron du CNDS et le général de la Seleka Akouma Arda, ex-chef d’État-major du FPRC se sont retrouvés dans la commune de Mamoune, à seulement quelques kilomètres du Soudan. Que cherchent-ils dans le coin ?

 

Alors que le général de la Seleka Akouma Arda, l’ex-chef d’État major du Front populaire pour la renaissance de Centrafrique (FPRC), qui se fait discrèt depuis plus de 3 ans après sont départ précipité en février 2015 de la ville minière de Bria dans la Haute-Koto suite à une opération militaire des forces de la Minusca contre les rebelles visant à les dégager des bâtiments administratifs, son apparition en public avec Abdoulaye Hussen au village Mamoune, situé à environ 112 kilomètres de Birao à la frontière avec le Soudan soulève un questionnement profond quant à la raison de leur rencontre.

Pour certains observateurs, la rencontre du général Akouma Arda, qui s’est réfugié depuis trois ans au village Tirigoulou, avec son ami Abdoulaye Hissen, résider à Ndélé dans le Bamingui-Bangoran, serait liée aux pourparlers de Khartoum de l’Union africaine qui aura lieu le 24 janvier prochain. Les deux hommes doivent définir ensemble leur stratégie à adopter face au gouvernement lors du dialogue.

Entre temps, des sources proches du milieu sécuritaire parlent d’une possible réception d’armes en provenance du Soudan par les deux hommes.

En tout cas, quelle que soit la raison, la rencontre des deux personnalités du FPRC à Mamoune soulève plus du questionnement que de réponse.

Sous les auspices de l’Union africaine, un dialogue entre le gouvernement centrafricain et les groupes armés dont le FPRC se tiendra à Khartoum au Soudan le 24 janvier prochain.

Avec les événements de Bambari, beaucoup se demandent si les représentants de l’Unité pour la paix en Centrafrique (UPC) prendront-ils part à ce dialogue du Soudan ?

 

Copyright©2019CNC.

Aucun article à afficher