Centrafrique : prise d’otage à Tiringoulou, qui sont les auteurs, et quelle est leur motivation?

Publié le 28 novembre 2022 , 7:06
Mis à jour le: 28 novembre 2022 3:14

 

Bangui (République centrafricaine) – Trois agents des travaux publics, dont l’un travaille au ministère des Travaux publics, et deux autres travaillent au bureau des Nations unies pour les services d’appui aux projets (UNOPS) ont été kidnappés  le 11 novembre à Tiringoulou par des hommes armés se revendiquant du PRNC.  Des négociations ont été engagées avec les ravisseurs, mais ces derniers exigent toujours le versement d’une rançon de 60 millions de francs CFA et la libération de trois de leurs collègues incarcérés à la prison de camp de Roux à Bangui. Alors, les Centrafricains se demandent qui sont les auteurs de cette prise d’otage. Et quelle est leur motivation?

le chef d’État major du PRNC l’autoproclamé général Mohamed Ali alias B13
le chef d’État major du PRNC l’autoproclamé général Mohamed Ali alias B13

 

Rédigé par Mahamat Salleh

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le mardi 29 novembre 2022

 

Le Parti pour le Rassemblement Centrafricain est un groupe armé formé en majorité des jeunes issus d’une même famille, d’une seule localité. Le chef d’État -major de cette organisation s’appelle général Mohamed Ali alias B13. Il est le neveu du ministre d’État chargé de justice, mais également l’autoproclamé général Abdrahamane Torkache, coordonnateur du PRNC. C’est un natif de la Vakaga, le cousin du ministre Arnaud Djoubaye Abazène. Ce sont ces deux chefs rebelles qui sont à l’origine du kidnapping de ces trois agents des travaux publics. Mais pour quel intérêt?

À lire aussi : prise d’otage des policiers, la Minusca rejette le « marchandage de 3R

 

prise d’otage à Tiringoulou, quelle est la motivation des ravisseurs ?

 

Selon des informations que la Rédaction du CNC a pu recueillir à Tiringoulou, ces deux chefs rebelles du PRNC sont en colère depuis la fin des affrontements interethniques entre les différents groupes armés du nord en 2020, suivi de l’assassinat par les mercenaires de Wagner du général rebelle Zakaria Damane qui est aussi un parent au ministre des Transport Djono Ahaba et ministre Arnaud Djoubaye Abazène.  C’est un ancien chef rebelle centrafricain. C’est grâce à lui que le RPRC (Rassemblement patriotique pour le renouveau de la Centrafrique) et le Parti pour le  Rassemblement Centrafricain ont vu le jour. Ce sont tous des gens de même région.

Mais lors des affrontements meurtriers qui avaient opposé le FPRC de Nourredine Adam aux MLCJ de Toumou Déa, appuyé par le RPRC de Djono Ahaba et le PRNC  de Nourd Gregaza, le pouvoir de Bangui avait proposé une récompense aux rebelles de ces trois mouvements armés détracteurs du FPRC.

Mais après la fin de cette guerre, deux ans plus tard, ils n’ont pas vu la récompense promise arrivée chez eux. En plus, leur chef charismatique Zakaria Damane  a été tué sans raison par les mercenaires de Wagner alors qu’il était dans sa ferme. Pour eux, c’est la ligne rouge à ne pas franchir. Plusieurs officiers Goula du RPRC (Rassemblement patriotique pour le renouveau de la Centrafrique) et ceux du FPRC qui se sont adhérés au processus du désarmement du gouvernement, ont vite repris le maquis dans leur localité d’origine, notamment à Tiringoulou et Gordile. Ils parlent de la haute trahison.

L’autoproclamé général Abdrahamane Torkache, qui était à Bangui, regagne lui aussi sa région natale de Gordile et déclare qu’il était prêt à dénoncer en justice ceux qui étaient à l’origine du conflit intercommunautaire du nord en 2020.  Il voudrait parler des ministres originaires de la région de Vakaga qui sont dans le gouvernement.

Effectivement, depuis son retour à Gordile, la situation sécuritaire dans ces localités redevient difficile. Avec la prise d’otage de ces trois agents des travaux publics à Tiringoulou, ils veulent montrer à leurs parents qui sont dans le gouvernement qu’eux aussi sont capables de foutre la merde!

Affaire à suivre…

À lire aussi : douze personnes abattues dans la localité de Bossangoa par les soldats FACA

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe WhatsApp : CNC Groupe

Rappelons que dans ce groupe, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

Aucun article à afficher