Centrafrique : les signes des temps de la fin. Touadera, attention  

Publié le 26 juillet 2022 , 8:10
Mis à jour le: 25 juillet 2022 4:14

 

Rédigé par Soleil Levant

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le mercredi 27 juillet 2022

 

Bangui (CNC) – La Russie, soutien de premier plan de la Touaderade, coincée par la guerre en Ukraine, oriente désormais ses priorités vers Bamako et les théâtres d’opérations pour se sauver la face. Elle n’apporte non plus du soutien logistique, financier ou alimentaire à la Centrafrique, qui en a tant besoin. Pas de carburant ou de blé russe à Bangui.

 

L’administration Biden projette des sanctions contre tous les pays africains qui soutiennent la Russie dans la guerre en Ukraine. Pour de nombreux observateurs, ces sanctions viseront en premier la République centrafricaine, dont le fanatisme aveugle pour Moscou n’est plus à démontrer.

 

De hautes personnalités centrafricaines visées par des sanctions américaines.

 

En cause, des plaintes portées contre Émile Parfait Simb, patron du Liyeplimal, qui fait la pluie et le beau temps à Bangui (détenteur d’un passeport diplomatique centrafricain).

 De soutiens du régime claquent la porte et font des révélations accablantes sur le fonctionnement criminel, despotique et corrompu du système. La CPI et les grandes juridictions internationales à l’affût sur le dossier de plusieurs officiels centrafricains impliqués dans des assassinats et crimes économiques des plus graves.

 

SangoCoin échoue.  Bangui prêt à abandonner.

 

Avant cela, mort du guide arabe, alors que Touadera se rendait aux Émirats pour le lancement de sa monnaie virtuelle.

Le FMI tout aussi sceptique, refuse de renouveller son financement à l’égard de la Centrafrique ; les prochains moins risqueront bien d’être fatals pour les caisses de l’État.

Touadera fait venir des Constitutionalistes français et béninois à Bangui, pour étudier la possibilité de révision de la Constitution, ceux-ci lui ont fait clairement comprendre que la Constitution du 30 mars comporte des verrous indémontables. Mort du « mauvais génie » de Kapkayen.

– Si Bangui pouvait compter sur le soutien de l’intrigant Kagamé, tout dénote que le Sénat américain est vent debout contre les très nombreux crimes de l’homme fort de Kigali, documentés depuis le déclenchement de la crise en RDC. Donc, difficile pour les USA de permettre un envahissement de la Centrafrique par les stipendiés de Kagamé.

Un ministre de Touadera mis aux arrêts à Séoul, pour une affaire d’escroquerie de plus d’un demi-million de dollars. Pour un ministre encore en fonction, c’est un scandale de trop, une mauvaise publicité pour la Centrafrique à l’extérieur.

Bangui a presque perdu toutes ses batailles judiciaires. Tous ceux qui étaient accusés de tentative de coup d’État, sont aujourd’hui libérés sans condition. Le général Ludovic Ngaïfé, l’ancien ministre Thierry Savoranole, l’ancien ministre Ndomaté et compagnie…

– Le régime, pris en flagrant délit de mensonge dans sa communication sur la gestion des hydrocarbures en Centrafrique. N’ayant eu que 50.000 litres de carburant des mains généreuses de la MINUSCA, la rareté des hydrocarbures risquera bien de provoquer la paralysie du pays si rien n’est fait pour décanter la situation.

Augmentation vertigineuse du prix des produits sur le marché. Vie chère. Bangui, capitale la plus chère du continent, selon le rapport d’un Institut américain.

Les grandes sociétés mettent la clé sous le paillasson. Le seul exemple de SUCAF, avec un peu plus de 2.000 personnes envoyées au chômage. Risque d’implosion sociale à l’horizon, alors que l’Etat n’aura même pas les moyens de payer le salaire des fonctionnaires ou créer de nouveaux emplois.

 

L’obsession du régime le pousse au terrorisme

 

Le DG d’Air France, injustement agressé à coûp de machette alors qu’il se rendait pour le sport. On se croit en plein génocide rwandais ou encore l’époque Antibalaka. Dans cette lancée, le quotidien L’Hirondelle titre « Francais Personae non grata ». Au journal de renchérir que l’agression de ce citoyen français confirme le caractère criminel du régime, qui plus est l’implosion des relations historiques entre la France et son ancienne colonie, ce qui ne restera pas sans conséquences, conclut-il.

Si on observe tout ceci en un temps record, il convient d’appeler ce régime à plus d’humilité et de respect pour le peuple meurtri sinon la fin risquera d’être apocalyptique, à défaut de l’être déjà.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

 

Aucun article à afficher