Centrafrique : Les factions adverses de la séléka aile FPRC embrasent la ville de Bria

Publié le 8 septembre 2017 , 6:51
Mis à jour le: 8 septembre 2017 6:51 pm

Centrafrique : Les factions adverses de la séléka aile FPRC embrasent la ville de Bria

 

 

Rebelles de la séléka

 

Bangui, le 9 septembre 2017

Par : Patrick BALEPOU, contributeur du CNC,

 

Depuis 5 jours environs, Bria vit que sous les cripitements des armes séléka. On dénonce malheureusement des pertes en vies humaines et des massifs déplacements de la pauvre population civile.

Qui d’Azor Kalité et d’Issène Abdoulaye aura-t-il le dessus ? La question se posera toujours sans aucune réponse exacte tant les crépitements des armes de guerre que ces deux frères d’hier et ennemis aujourd’hui ne s’affrontent pas directement sur le champ de bataille mais utilisent des sbires qui s’entretuent inutilement alors que les deux chefs sont restés à l’écart en train de se communiquer fraternellement afin de décider du sort des chantiers les plus juteux à se partager.

Pourquoi, les éléments de la séléka qui étaient hier ensemble, ne peuvent-ils pas comprendre qu’il ne sert plus à rien de continuer à s’agiter comme le cadavre d’un serpent dont la tête est déjà tranchée ? nous ne sommes plus à la période de la rébellion séléka. Mais bien entendu en période poste électorale avec des nouvelles autorités à la tête du pays et le pays ne peut pas être divisé avec plusieurs entités pour le gérer. L’heure est maintenant à la restauration de l’autorité de l’Etat.

D’ailleurs ‘entretuant entre eux, est-ce que ces fractions de la sélaka savent-elles que le DDRR a déjà commencé et que tout mouvement dont les responsables ont adhéré au processus est condamné à déposer les armes ? Voilà qui dit une fois de plus que la séléka n’est pas un mouvement politique. C’est un groupe de bandits de grands chemins dont le sens de la recherche avide du contrôle des richesses minières du pays leur est enclenché par des mercenaires étrangers qui les ont assez longtemps manipulés. Azor Kalité est un gola de Birao tout comme Abdolaye Issène. Quielle bêtise que de se rentrer dedans et au lieu de se battre contre les mercenaires tchadiens de Norrédine Adame qui écument le centre-est du pays et particulièrement la zone de Bria réputée détenir les diamants de meilleur carras ?

 

Puisque c’est une bataille interne entre des bourreaux d’hier, on ne peut s’empêcher de penser que le sang qu’ils ont versé innocemment hier s’est retourné contre eux pour qu’ils s’entretuent eux-mêmes. Dieu n’est pas con. Il venge le sang des innocents. C’est ce que nous observons aujourd’hui dans la bataille entre séléka à Bria.

Aucun article à afficher