Centrafrique : le couvre-feu est rallongé dans le Bamingui-Bangoran à cause des vols des motos

Publié le 1 août 2022 , 8:09
Mis à jour le: 31 juillet 2022 4:21

 

Rédigé par Moïse Banafio

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le mardi 2 août 2022

 

Bangui (CNC) – Le couvre-feu, instauré par le Président de la République, chef de l’État en janvier 2021 sur l’ensemble du territoire national à cause de la menace représentée par les rebelles, a fait l’objet d’un réaménagement à plusieurs reprises. Dans la Ouaka, il a été rallongé à cause des présences signalées des hommes armés par le préfet mais dans le Bamingui-Bangoran, c’est le préfet par intérim a décidé non pas de le rallonger comme l’avait fait Bissekoin dans la Ouaka mais d’instaurer un couvre-feu dans sa préfecture. En cause, des vols récurrents des motos. Oui! À cause des vols des motos, tout le monde doit dormir à 20 heures. Ne vous rêvez pas. C’est une réalité.

Bienvenue à Ndélé contre le mur. Par CNC
Bienvenu à Ndélé. Photo CNC.

 

Vols des motos et des biens des particuliers

 

Selon le préfet par intérim de Bamingui-Bangoran, cette mesure est prise après un constat alarmant de la montée en puissance du vol des motos et des biens de la population de Ndélé, chef-lieu de ladite préfecture.

L’administration préfectorale a également précisé que durant cette période de couvre-feu, les patrouilles doivent s’intensifier et que les barrières à l’entrée et à la sortie  de la ville de Ndélé doivent rester baissées, et que les déplacements  sont interdits à partir de 20 heures au lieu de minuit dicté par le président Touadera depuis Bangui.

Il y’a lieu de rappeler que début janvier, un couvre-feu avait en effet été instauré de 18 heures à 5 heures du matin  par le Président de la République sur l’ensemble du territoire centrafricain afin de contrer les actions militaires de la coalition des patriotes pour le changement (CPC), la nouvelle alliance rebelle qui avait lancé il y a près de deux ans une offensive juste avant les élections présidentielles et législatives du 27 décembre 2020. Celui-ci a été allégé de 22 heures à 5 heures du matin en mai 2021.

Mais le couvre-feu instauré de 22 heures à 5 heures du matin par Décret nº21.128 du 31 mai 2021 est allégé à nouveau de 24 heures à 5 heures du matin sur toute l’étendue du territoire centrafricain.

Mais à cause des vols des motos et des biens des particuliers à Ndélé, le préfet par intérim a bien décidé de faire parler de lui ou de montrer tout simplement qu’il est là,  en vie et vivant à Ndélé, sans le préfet, en instaurant son couvre-feu a lui, au lieu de le rallonger celui de président Touadera dans sa préfecture.

Pour la population locale, cette mesure n’est autre qu’un abus d’autorité, un excès des ailes.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher