Centrafrique : Faustin Archange Touadera, un préside « fait divers »

Publié le 28 juin 2022 , 8:07
Mis à jour le: 28 juin 2022 2:31

 

Rédigé par Prisca VICKOS

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le mercredi 29 juin 2022

 

Bangui (CNC) – L’isolement diplomatique de la République centrafricaine est devenu plus qu’inquiétant ce dernier temps.  Nous avons tous vu comment le chef de l’État Faustin Archange Touadera a passé son dernier séjour turc comme en villégiature, et de quelle façon le Président Angolais a annulé sa mission d’État en Centrafrique. C’est dire que nous sommes plus que jamais isolés sur la scène internationale.

Séance photo du président Touadera en Corée du Sud
Séance photo du président Touadera en Corée du Sud, le 9 mai 2022

 

Selon maître Crépin Mboli Goumba, Président du PATRIE, le Président Faustin Archange Touadera est en délicatesse avec la banque mondiale, le FMI, la banque africaine de développement (BAD), la banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), l’opposition,  l’Occident, la CEEAC, le peuple centrafricain…

« À l’échelle du monde, le Président Faustin Archange Touadera est devenu un fait divers. Peut-on survivre politiquement à ça?

 », ajoute-t-il.

Pourtant, selon le journaliste Ben Wilson NGASSAN, nous avons besoin du concours des autres afin de sortir de notre situation actuelle qui est plus que déplorable. L’arrogance politique, le mensonge d’État, la roublardise, la suffisance invétérée et l’incompétence notoire sont autant de choses qui ont sonné le gong de notre déclin diplomatique pour ne pas dire le glas de notre diplomatie.

« Il faut sauver le navire Centrafrique ! Cela passe par une table rase des maux qui minent le fonctionnement de notre existence en tant qu’État, en tant que Nation, en tant que peuple » , affirme le journaliste Ben Wilson qui ajoute que La crise s’enlise mais les mains de ceux qui gouvernent se montrent indéfiniment peu expertes pour la dénouer. Il n’existe aucune raison pour le chef de l’État de se résigner d’agir tant soit peu en homme d’État et d’entrer ainsi dans l’histoire de ce pays.

Pour lui, La démission de l’élite centrafricaine annonce bien des heures sombres pour le lendemain de ce pays que nous avons en partage.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher