Centrafrique : arrestation de Didier Wangaye à Bambari, une marche du soutien en préparation.

Publié le 26 décembre 2018 , 7:01
Mis à jour le: 26 décembre 2018 7:01
Les habitants du quartier Bornou observent les dispositifs militaires de la Minusca le 24 décembre 2018 à Bambari. CopyrightCNC.
Les habitants du quartier Bornou observent les dispositifs militaires de la Minusca le 24 décembre 2018 à Bambari. CopyrightCNC.

 

 

Centrafrique : arrestation de Didier Wangaye à Bambari, une marche du soutien en préparation.

 

 

À Bambari, un appel à l’organisation d’une marche pacifique a été lancé la semaine dernière par des  Hommes proches de l’UPC du chef de guerre Ali Darassa. Cette mobilisation vient en soutien à l’ex-maire par intérim de Bambari Didier Wangaye arrêté puis transféré à Bangui le 8 décembre 2018 dans une affaire de vente illégale d’un véhicule volé  à un douanier centrafricain.

 

Dans la nuit du dimanche 23 décembre dernier à Bambari, certains jeunes du quartier Bornou, à majorité musulmane, se sont mobilisés pour imprimer en grande quantité des banderoles avec des slogans à brandir lors de la marche prévue initialement pour le 24 décembre 2018.

Pendant que les choses s’accélèrent en coulisse, le Patron de la Minusca de la Ouaka, informé de la situation, dépêche très rapidement 5 chars et 7 pick-up BJ80 lourdement armés vers 6h du matin pour se positionner à l’entrée principale du quartier Bornou ainsi que sur les différentes grandes artères de la ville, empêchant du coup la tenue de la marche prévue dans la matinée du 24 décembre.

Cependant, les organisateurs de la marche, qui sont toujours sur leur garde, accusent la Minusca d’avoir empêché volontairement leur marche et réitèrent leur volonté de sortir dans les rues dans les jours à venir.

Le 8 décembre 2018, le Conseiller municipal de la ville de Bambari Didier Wangaye, qui assure par ailleurs l’intérim du maire de la ville, a été arrêté par la police nationale avec un commerçant local pour vente illégale d’un véhicule volé à un douanier. Il a été transféré avec son complice dans la capitale Bangui pour nécessité d’enquête.

Entre temps, un autre soupçon pèse sur le conseiller municipal Wangaye concernant ses relations très serrées avec le chef de guerre Ali Darassa. Beaucoup pensent que c’est lui qui informe à temps réel le chef de guerre sur tout ce qui se passe à Bambari.

Rappelons que Didier Wangaye, chrétien de père et mère, s’est fait islamiser en 2018, n’a pas changé son nom d’origine.

Il n’est pas par contre la deuxième personnalité de l’UPC comme l’ont annoncé les proches du Président Faustin Archange TOUADERA.

 

Par :Moïse BANAFIO, correspondant régional grand nord de la RCA

Copyright2018CNC.

Aucun article à afficher