Bangui, Manifestation de soutien au projet de révision de la constitution du 30 mars 2016 devant l’Assemblée nationale

Publié le 30 mai 2022 , 8:05
Mis à jour le: 31 mai 2022 1:39

 

Rédigé par D. Y. Ibrahimm

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le mardi 31 mai 2022

 

Bangui (CNC) – Des dizaines des personnes, en majorité des élèves du lycée Barthélemy Boganda et du lycée des martyrs, ont manifesté, ce lundi 30 mai 2022,  devant l’assemblée nationale à Bangui  en soutien au projet de  reforme constitutionnelle qui ouvrirait la voie à une éventuelle candidature de Faustin Archange Touadera à un troisième mandat. La manifestation qui a été autorisée s’est déroulée  sans heurts sous la surveillance d’une forte présence policière. 

Bangui, Manifestation de soutien au projet de révision de la constitution devant l'Assemblée nationale
Bangui, Manifestation de soutien au projet de révision de la constitution devant l’Assemblée nationale

 

« La modification de la constitution est le vœu du peuple… Soutien du peuple »,scandaient les manifestants ce lundi 30 mai dans les rues de la capitale centrafricaine.

Le cortège, moins impressionnant, a rassemblé  plusieurs dizaines  de personnes, en majorité des élèves du lycée Barthélemy Boganda et du lycée des martyrs contre une promesse de versement d’une somme de 1000 francs CFA par tête. Les organisateurs ont revendiqué près de 500 personnes, tandis que la société civile et les observateurs indépendants parlent quant à elle de moins de 70 manifestants.

L’un des organisateurs de la manifestation a précisé quant à lui que ce projet de la modification de la constitution est le vœu des Centrafricains.

« La souveraineté nationale appartient au peuple centrafricain. Si c’est ce même peuple qui manifeste sa volonté en faveur de la révision constitutionnelle, rien ne peut empêcher cela », ajoute-t-il.

Mais dans la capitale Bangui, ce projet suscite d’ores et déjà de nombreuses controverses. Certains y voient une provocation du régime.

« Quelle volonté du peuple ! Ils prennent une dizaine des gamins avec des cartons à la main pour venir devant l’Assemblée nationale et dire qu’ils manifestent en faveur de la modification de la Constitution. C’est vraiment la honte. Une véritable honte pour un enseignant universitaire, devenu Président de la République de tolérer ce genre de manipulation des gamins en cette période d’examens. L’échec de cette marche est un désaveu de la population à cette technique manipulatrice du pouvoir en place « déclare Guéret, un  enseignant au lycée Barthélemy Boganda de Bangui.

Même dans les quartiers de la capitale, nombreux sont ceux qui expriment leur désapprobation pour une révision constitutionnelle en RCA. On entend même des slogans hostiles au pouvoir.

La société civile et l’opposition démocratique entendent bientôt se réunir au sein d’un front commun en vue de barrer la route aux vœux du Président Touadera de modifier la constitution.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher