Affaire des biens mal acquis: le dossier judiciaire du président Touadera bientôt réactivé

Publié le 16 avril 2023 , 7:55
Mis à jour le: 16 avril 2023 2:20

 

Bangui, 17 avril 2023 (CNC) — Le président centrafricain Faustin Archange Touadera, classé par le magazine américain sérieux Forbes comme le premier milliardaire centrafricain pour la cinquième année consécutive depuis 2017, pourrait bientôt être confronté à une affaire judiciaire pour biens mal acquis, portée depuis 2014 par l’ONG internationale allemande Transparency.

 

Rédigé par Alain Nzilo

Publié par Corbeaunews-Centrafrique (CNC), le lundi 17 avril 2023

 

Affaire des biens mal acquis, Touadera voit rouge

 

En effet, en 2014, alors qu’il était Premier ministre sous l’ancien président François Bozizé (2008-2013), Faustin Archange Touadera aurait été impliqué dans une série de détournements massifs de fonds publics centrafricains, ce qui a conduit Transparency à saisir la justice pour biens mal acquis.

Cependant, après son élection controversée à la tête de la République centrafricaine en 2016, à la suite d’une élection organisée par sa belle-sœur Catherine Samba-Panza, la justice française, qui avait été saisie de l’affaire, a décidé de classer le dossier en attendant la fin de son deuxième mandat. Malgré la prétendue crise financière qui a touché le pays depuis un an, le président de la République, le mathématicien de Boy-Rabe Faustin Archange Touadera continue d’augmenter sensiblement ses comptes en banque. Selon ses proches, l’homme de Damara détiendrait actuellement plusieurs milliards de francs CFA placés en banque en Russie et au Rwanda.

Avec l’octroi de contrats miniers qui semblent être distribués comme des petits pains sur le marché, Faustin Archange Touadera semble avoir oublié son passé de président des pauvres. Il navigue désormais entre les différentes villas de ses maîtresses à Bangui et à l’étranger. Il envisage même de tripatouiller la Constitution pour lever les obstacles constitutionnels et conserver le pouvoir indéfiniment, comme cela se produit au Cameroun, au Congo et au Gabon.

L’ouverture de son dossier devant la justice pourrait bientôt révéler de nouveaux éléments compromettants pour Faustin Archange Touadera, qui est prêt à dénoncer le néocolonialisme, comme c’est souvent le cas.

Affaire à suivre…

 

 

Corbeaunews Centrafriquev

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe WhatsApp : CNC Groupe

Rappelons que dans ce groupe, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

Aucun article à afficher