RCA : violent affrontement entre les miliciens Anti-Balaka faction Touadera et les rebelles de l’UPC dans la Ouaka

Publié le 17 janvier 2022 , 7:10
Mis à jour le: 17 janvier 2022 4:48

 

Bangui, 18 janvier 2022 (Corbeaunews – Centrafrique ) – La semaine dernière, dans le village de Yagoundaba, localité située entre la ville d’Ippy et le village Kolo, dans la préfecture de la Ouaka, un violent affrontement avait opposé les miliciens Anti-Balaka faction Touadera et les rebelles de l’unité pour la paix en Centrafrique (UPC), membre de la coalition des patriotes pour le changement (CPC). Le dégât est énorme, on parle d’une dizaine des morts et des blessés.

Image d'illustration des miliciens Anti-Balaka en République centrafricaine. CopyrightDR
Image d’illustration des miliciens Anti-Balaka en République centrafricaine. CopyrightDR

 

Selon des informations recueillies sur place, c’était le vendredi, peu avant midi, plusieurs dizaines des rebelles de l’unité pour la paix en Centrafrique (UPC), basée quelque part à l’entrée du village Yagoundaba, ont quitté précipitamment leur quartier général pour se positionner à 5 kilomètres plus loin sur l’axe Kolo suite à une information importante qu’ils venaient de recevoir de la part de l’un de leurs indicateurs. En réalité, ils devançaient les miliciens Anti-Balaka en faction Touadera qui étaient en route pour mener un violent assaut contre leur base. Malheureusement pour eux, la nouvelle est arrivée vite aux oreilles de leurs ennemis qui se sont préparés en conséquence.

Comme prévu, les miliciens Anti-Balaka, à bord d’une vingtaine des motos et lourdement armés, sont venus tombés dans le piège des rebelles comme des papillons. Un violent affrontement avait eu lieu. On parle d’une dizaine des morts et des blessés côté Anti-Balaka.

Selon les informations recueillies, seulement 3 miliciens Anti-Balaka  qui sont sortis à Ippy, les autres sont toujours portés disparus. Certaines sources parlent de 12 morts et quatre blessés transférés au dispensaire de Kolo.

Rappelons que cette milice Anti-Balaka avait été créée par les mercenaires russes pour combattre et capturer le chef rebelle Ali Darassa, retranché dans la périphérie de Bambari et Ippy.

 

Par Bertrand Yékoua

Journaliste rédacteur

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher