RCA : Simplice Mathieu Sarandji désormais sous influence totale de Wagner

Publié le 11 novembre 2021 , 8:45
Mis à jour le: 12 novembre 2021 12:11

 

Bangui, 12 nov. 21 (Corbeaunews – Centrafrique ) – Après lui avoir officiellement ouvrir grandement la porte de l’Assemblée nationale le mois dernier en lui donnant accès aux précieuses archives  de la deuxième institution de la République, la société de mercenariat russe Wagner est désormais à la mannette. De la tentative de la levée d’immunité parlementaire des trois députés de l’opposition en passant par la révision de l’accord  de siège de la Minusca jusqu’aux propos diffamatoires contre la mission de l’ONU en République centrafricaine, la société russe Wagner s’accapare en un mois seulement de plusieurs dossiers plus ou moins controversés.  

Simplice Mathieu Sarandji et Alexandre Ivanov, chef de la COSI (Communauté des Officiers pour la Sécurité Internationale – une institution de représentation relevant du groupe PMC Wagner) le 15 Octobre 2021.
Simplice Mathieu Sarandji et Alexandre Ivanov, chef de la COSI (Communauté des Officiers pour la Sécurité Internationale – une institution de représentation relevant du groupe PMC Wagner) le 15 Octobre 2021.

 

Wagner  à l’Assemblée nationale

Le vendredi 15 octobre 2021, sur l’initiative  du géographe Simplice Mathieu Sarandji , Président de l’Assemblée nationale, une lettre officielle a été remise dans l’hémicycle du parlement  national à Monsieur Alexandre Ivanov, chef de la prétendue « communauté des officiers russes en Centrafrique » pour les féliciter, les encourager et les remercier de leur bravoure.  Et une semaine plus tard,  le même Président de l’Assemblée nationale Simplice Mathieu Sarandji avait instruit tous les services de l’Assemblée nationale d’ouvrir grandement leurs archives  aux Russes, que ça soit ceux de l’ambassade de la Russie à Bangui ou ceux de la communauté des officiers russes en Centrafrique. Ce qui leur ouvre grandement la porte  aux archives de la deuxième institution de la République. Ils peuvent désormais être en possession des nouveaux et anciens textes de loi, des accords internationaux,  de coopération… Ils peuvent soumettre la révision  d’un tel ou tel accord, d’une telle ou telle loi à leur guise.

 

Les Russes à la manœuvre

Après avoir pris totalement le contrôle de l’Assemblée nationale et de son Président Simplice Mathieu Sarandji,  les Russes ont discrètement commencé à le manipuler.

Commençant par la réactivation de dossier de la levée d’immunité parlementaire des trois députés de l’opposition, puis celle de la révision de l’accord de siège de la Minusca. Tous ces dossiers ont été initiés par la société Wagner.

Et ce n’est pas tout ! Ces hommes de Wagner donnent des éléments de langage au Président de l’Assemblée nationale pour fustiger  la Minusca et l’accuser d’avoir collaboré avec les rebelles. Pourtant, il y a quelques mois, il avait déclaré lors d’un débat dans l’hémicycle que les auteurs  des  manifestations,  des messages de haine et  de désinformation contre les partenaires internationaux seraient poursuivis en justice. Mais trois mois plus tard,  il change de langage.

 

À lire aussi : La Minusca dans le viseur de Simplice Mathieu Sarandji

Manifestations et messages diffamatoires guidés par Wagner

Ce n’est pas une surprise pour tous ceux qui suivent l’actualité politique en République centrafricaine.

Le six novembre 2021, sous l’impulsion des Russes, une manifestation contre la Minusca est organisée devant la base militaire des Casques bleus du contingent égyptien proche de la résidence du chef de l’État  au quartier Boyrabe. Selon la société Wagner qui a filmé et relayé l’information, ces manifestants ont exigé que les Casques bleus responsables de l’incident qui a coûté la vie à la jeune adolescente de 16 ans  le premier novembre dernier soient punis. Certains ont brandi des banderoles exigeant le départ des Casques bleus de la Minusca du pays.

Et ce n’est pas fini! Quelques jours plus tard,  ce même groupe d’individus est allé manifester devant le siège des nations unies sur l’avenue Barthélemy Boganda pour demander que la mission de paix de l’ONU en Centrafrique quitte le pays.

Comme si cela ne suffisait pas, le Président de l’assemblée nationale, lors d’une conférence de presse du parti du président Faustin Archange Touadera, a porté une accusation contre la Minusca. D’après lui, c’est la Minusca qui fournit des munitions aux groupes rebelles.

Mais plus surprenant encore, le mardi dernier, sur l’avenue des martyrs en allant vers l’aéroport, à quelques mètres après le terrain de football de l’UCATEX, les mercenaires russes sont venus jeter une caisse noire vide, un cercueil sur lequel on inscrit « MINUSCA ». Et quelques minutes plus tard, ses images commencent à circuler sur les réseaux sociaux accusant la Minusca de complot. Mais cette supercherie a été très flagrante pour y croire. C’était en présence de plusieurs personnes que les Russes ont déposé cette fameuse caisse vide.

Alors, les autorités centrafricaines veulent tourner le dos à toute la communauté internationale au profit des seuls mercenaires de la société Wagner ?

Affaire à suivre.

 

Par Gisèle MOLOMA

Journaliste rédacteur

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher