RCA: Réaction de Mr.Theofile EKA 2 sur l’article de Henri Marie Dondra,le prochain premier ministre.

Publié le 16 août 2016 , 4:07
Mis à jour le: 16 août 2016 4:07

RCA: Réaction de Mr.Theofile EKA 2 sur l’article de Henri Marie Dondra,le prochain premier ministre.

 
Bangui 16 août 2016.10:00′.
Par:Theofile EKA 2.image

Un récent article de mon collègue Bernard, lu avec  m’interpelle et m’oblige à sortir du mutisme volontairement observé depuis un certain temps!
Mon très cher ami et compatriote semble voir en notre Ministre des Finances, Monsieur Henry Marie Dondra, le prochain Premier Ministre, du moins, il le souhaite!
Il est claire que ne pas reconnaître les qualités du compatriote à qui les missions de redressement et de performance de nos finances ont été confiées par le mathématicien Président serait de la mauvaise foi!
Certes, j’observe, je prends du recul mais comme tout centrafricain qui a l’amour de son pays, j’analyse, sans passion!
Passion, le mot est lâché car nous nous devons de garder la tête froide!
L’article du compatriote Bernard ressemble à celui que j’avais écrit au moment où notre Ministre était encore au FAGACE ès qualité Directeur Général!
Il s’intitulait « Henry Marie Dondra, le Succes Story à la centrafricaine »!
Quelques trois années plus tard, ce « brillantissime » fils du pays que je peignais est désormais à l’épreuve du pouvoir!
D’ores et déjà, je puis dire que je reste dubitatif pour ne pas dire que je reste sur ma faim!
Je me rangerai du côté d’un, désormais, célèbre internaute, assez présent sur les réseaux sociaux qui, dans l’un de ses articles écrivait que l’heure politique de Dondra n’était pas encore arrivée!
Je reviendrai sur le sujet, un peu plus loin!
Baladons-nous un peu sur le terrain de l’action gouvernementale actuelle!
Il est incontestable que sieur Dondra a, jusqu’ici, un parcours sans faute (PRESQUE)!
Avec le bénéfice d’un carnet d’adresse très garni, il est l’étoile du berger de l’action gouvernementale, le nerf de la guerre!
Cependant, nous ne devons pas oublier que, comme tout pays qui sort d’une période de soubresauts les plus obscures, l’aide de la communauté internationale se devait d’être au rendez-vous!
Ajoutée à cela, l’aura dont dispose le locataire de la maison finances, cela ne peut-être que le summum!
Cependant, disais-je, cette brillance doit-être relativisée!
Un pays ne peut vivre que des aides internationales!
Nous venons de « re-fêter » l’anniversaire de notre indépendance, proclamée!
Malheureusement, il faut aussi la transformer dans notre vécu et c’est là où le bât blesse!
Si les conditions sécuritaires ne sont réunies, toute politique menée ne sera qu’édifice bâtie sur du sable!
Le volontarisme de ce ministre ne suffit pas!!!!
Il appartient au Ministre de la sécurité et plus en amont, celui de la défense de créer les conditions de réussite de la politique définie!
Mais encore!
Il nous faut obtenir la levée de l’embargo sur les armes et plus particulièrement pour la dotation de nos forces armées!
L’aide internationale, aujourd’hui, apparaît comme l’arbre qui cache la forêt de nos problèmes ou plutôt de nos faiblesses!
À ce titre, j’aimerais qu’on nous produise des chiffres!
Avec des chiffres, dis-je, avons-nous un changement ou une amélioration de notre Produit International Brut (PIB) par rapport au gouvernement KAMOUN?
Quel est l’état de notre balance commerciale, du moins, les prévisions?
Notre agriculture, j’allais dire, d’une manière générale, l’état de notre économie et notre capacité, non seulement à créer des richesses mais aussi et surtout à percevoir les recettes de l’État!
L’administration, bien entendu, ne se limite pas qu’à Bangui ou les zones où il y a un semblant d’ordre!
L’efficacité d’une politique est corollaire de conditions sécuritaires qui se doivent d’être créés!
Tant que nous n’aurons pas nos propres forces de sécurité et de défense, toute politique, tout volontarisme est vain!
Quand une grande partie de notre territoire échappe aux droits et taxes de l’État, on ne peut parler de réussite!
L’altruisme du Ministre des finances risque d’être vain!
De là penser que l’habit du chef du gouvernement lui sied me fait passer de l’adjectif dubitatif au terme pantois!
Il me revient à l’esprit le dicton selon lequel « qui trop embrasse, mal étreint »!
Nous sommes souvent champion à vouloir plus que ce que nous désirons sans, finalement, savoir ce que nous désirons!
Criards, n’avons-nous l’habitude du terme « l’homme qu’il faut à la place qu’il faut »?
Si ce Ministre sied aux finances, pourquoi le déplacer?
D’ailleurs, politiquement, ne serait-ce pas l’affaiblir!
N’oublions pas que notre régime politique est copié sur la France où le Premier Ministre sert, presque, sinon, inévitablement de pare-vent au Président de la République!
S’il y a des coups, c’est lui qui prend!
S’il monte en popularité, il met le cabinet présidentiel et parfois le parti politique du président en ébullition!
Les bambaras ne disent-ils « quand la flamme est trop haute, il faut penser au sceau d’eau »?
Dondra est, de l’avis général, un vin vieilli en fût de chêne mais sorti trop tôt!
Par contre la dégustation ne peut se faire comme on boirait de la bière après une journée harassante sous le soleil de Bangui!
Malèmbè, comme disent nos frères de l’autre côté du fleuve!
S’il a des ambitions politiques, « les hommes du Président » ne manqueront pas de lui rappeler, insidieusement, que le locataire du palais de la renaissance est celui qui tient le stylo des décrets et peut-être qu’il lui reste un autre mandat, « pater is est quem nuptiae demonstrans » (comme nos « amis » français le font avec Emmanuel MACRON)!
Par contre, s’il tombe, il se brûlera les ailes, politiquement!
Alors pourquoi ne pas le laisser faire ce qu’il sait si bien faire, le laisser briller dans la galaxie qui est la sienne?
Quand à moi, j’ai juré de ne plus donner mon opinion, « je dis ça et je ne dis plus rien » et, loool, comme aiment s’exprimer les jeunes!
Surtout ne dites à personne que c’est moi qui ai écrit!
De grâce, je risque la potence…

Théophile EKA 2, juriste, poète essayiste.

Aucun article à afficher