RCA : Le T-shirt « Je suis Wagner » est sorti et distribué à tour de bras à  Bangui

Publié le 31 octobre 2021 , 8:45
Mis à jour le: 31 octobre 2021 4:09
Vaste distribution des T-shirts "je suis Wagner" aux forces de l'ordre et de défense nationale par la société russe de mafia Wagner
Vaste distribution des T-shirts « je suis Wagner » aux forces de l’ordre et de défense nationale par la société russe de mafia Wagner

 

Bangui, République centrafricaine, lundi, 1 novembre  2021, 02:26:29 ( Corbeaunews-Centrafrique ). C’est un véritable pied de nez donné au chef de l’État Faustin Archange Touadera, à son Premier ministre Henri-Marie-Dondra, à son ministre des affaires étrangères Sylvie Baïpou-Temon qui ont catégoriquement nié depuis plusieurs mois qu’ils ne connaissent pas la société de mercenariat russe Wagner, mais que celle-ci n’est pas aussi en Centrafrique.

je suis Wagner
Une dame habillée avec un T-shirt  » Je suis Wagner ».

 

« Je suis Wagner », »je suis pro-Wagner », tels sont les messages de propagande imprimés sur des T-shirts distribués à tour de bras dans la capitale centrafricaine Bangui, notamment à la gendarmerie, à l’école nationale de police et au croisement de l’ÉNERCA au centre-ville  par la société Wagner. Par ce geste, la société de mercenariat russe Wagner veut montrer aux yeux du monde qu’elle est bel et bien implantée en République centrafricaine. Pourtant, le chef de l’État Faustin Archange Touadera, son Premier ministre Henri-Marie Dondra, son ministre des affaires étrangères Sylvie Baïpou-Temon, le chef d’État major  de l’armée Zéphirin Mamadou et bien d’autres personnalités proches du chef de l’État ont longtemps nié catégoriquement que la société Wagner, ils ne la connaissent pas, elle n’est pas en République centrafricaine, contrairement aux affirmations des  experts des Nations unies, à la société civile centrafricaine, à l’opposition démocratique centrafricaine, aux autorités françaises, aux médias nationaux et internationaux qui ont affirmé la présence des mercenaires de la société  Wagner au côté des soldats de l’armée nationale en Centrafrique.

Les T-Shirts blancs distribués aux soldats FACA et aux gendarmes
Les T-Shirts blancs distribués aux soldats FACA, aux policiers et aux gendarmes dans leurs camps respectifs

 

Il y a quelques mois, une enquête de l’ONU, de la chaîne américaine CNN, de la radio France internationale (RFI) a montré que ces mercenaires de Wagner sont à l’origine de plusieurs exactions, notamment les crimes de guerre, crimes contre l’humanité  commis sur les civiles dans l’arrière-pays. Mais le chef de l’État, lors de son entretien au magazine panafricain jeune Afrique  le mois dernier, avait répondu ceci à la question du journaliste sur la société Wagner  :

« Avez-vous vu, ici à Bangui, une société qui s’appelle Wagner et qui aurait pignon sur rue ? », et d’ajouter ceci :  « Moi je n’ai rien signé avec une société qui s’appellerait Wagner. Je vous mets au défi de prouver le contraire ».

Même à l’ambassade de la Fédération de Russie à Bangui, les diplomates disent ne pas connaître  la société Wagner, y compris la prétendue communauté des officiers russes en Centrafrique » dirigée par Monsieur Alexandre Ivanov.

Mais la distribution massive des T-shirts  « Je suis Wagner » commence à lever le voile petit à petit sur des zones d’ombre qui entourent cette affaire.

Affaire à suivre…

Les T-Shirt de Je suis Wagner distribués aux soldats FACA au camp Kassaï
Les T-Shirt noirs de « Je suis Wagner » distribués aux soldats FACA au camp Kassaï

 

Par Gisèle MOLOMA

Journaliste rédacteur

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher