RCA : arrivée à Bangui de 157 nouveaux Casques bleus tunisiens de forces de réaction rapide de la Minusca

Publié le 3 mars 2022 , 7:04
Mis à jour le: 3 mars 2022 5:14

 

Bangui, 4 mars 2022 (Corbeaunews – Centrafrique ) – Une équipe de 157 militaires de la Tunisie est arrivée la semaine dernière à Bangui, capitale de la République centrafricaine (RCA) pour se joindre aux éléments précurseurs de la force de réaction rapide tunisienne  de la Minusca (Mission de nations unies en Centrafrique ), a annoncé mercredi la Mission lors de son point de presse hebdomadaire tenu à Bangui.

Arrivée des casques bleus tunisiens à Bangui
Arrivée des casques bleus tunisiens à Bangui. Photo Minusca

 

Selon la mission, ils seront au total 180 Casques bleus dans le cadre du renfort des effectifs de la Force de la #MINUSCA.

Le porte-parole de la Force de la MINUSCA, le lieutenant-colonel Abdoul Aziz Ouédraogo, a annoncé que « Ces 180 Casques bleus font partie du renfort autorisé par la résolution 2566 du 13 mars 2021 du Conseil de sécurité, augmentant les effectifs de la Force et de la Police de la MINUSCA ».

D’après la mission, l’arrivée de ces forces additionnelles permettra à la Minusca de mieux répondre à l’évolution de la situation sur le terrain, que ce soit pour mieux protéger les civils, pour appuyer les forces armées centrafricaines (FACA) ou pour stabiliser les zones récupérées des groupes armés.

Notons qu’il y a cinq mois, le  mardi 21 septembre 2021,  120 Casques bleus de l’unité d’aviation tunisienne  étaient arrivés dans la capitale centrafricaine. C’soldats de l’armée de l’air tunisienne font partie d’un renfort progressif de 3.000 Casques  bleus décidé par le Conseil de sécurité de l’ONU le 12 mars dernier et c’était le second contingent déployé dans ce cadre après un groupe de 300 soldats rwandais début août.

Selon la mission, Les Tunisiens composent une « unité d’hélicoptères » de la Minusca.

La Minusca a été déployée par l’ONU en avril 2014 pour tenter de mettre fin à la sanglante guerre civile qui a suivi un coup d’État l’année précédente contre le président de l’époque, François Bozizé.

 

  1. Y. Ibrahim

Journaliste rédacteur

Tel : 70 13 39 97

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher