RCA : agression de Monsieur Éphrem MASSEO par le neveu de Touadera et sa clique, réaction de la PJLOD

Publié le 21 février 2022 , 7:00
Mis à jour le: 21 février 2022 6:15
De gauche à droite, Monsieur Éphrem MASSEO et Monsieur Omert Alban DOLE DOBIA
De gauche à droite, Monsieur Éphrem MASSEO et Monsieur Omert Alban DOLE DOBIA

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

Le 20 février 2022 aux alentours de 20h au quartier Fouh dans le 4ème arrondissement de Bangui, Monsieur Éphrem MASSEO, Chargé de Relations avec les Institutions et Organisations et l’un des Représentants de l’URCA au sein de la PJLOD a été agressé physiquement par Sieur Omert Alban DOLE DOBIA, neuveu du Président de la République Chef de l’Etat et ses hommes.

Vu l’extrême gravité d’un tel acte qui relève de la pure crapulerie et qui s’oppose radicalement au droit à la vie notamment de sa personne, montre encore une fois de plus aux yeux de l’opinion nationale et internationale l’attitude exagérée souvent soldée par des traitements inhumains et dégradants que certaines personnes réservent aux Centrafricains juste parce qu’ils prétendent être les « Proches parents  » du Président  de la République et donc de faits »Faiseurs de Justice ».

La PJLOD s’en indigne vivement contre cette barbarie exécutée par ce dernier pouvant ternir l’image de la famille du Président de la République et remettre en cause les efforts de l’État de droits et de la cohésion sociale promus par le Président de la République Faustien Archange TOUADERA.

Toutefois la PJLOD s’interroge sur l’objectif d’un tel acte du moment où notre pays est à la quête de l’unité nationale à travers le dialogue et la réconciliation nationale qui nécessitent la « tolérance » de tous Centrafricains épris des valeurs cardinales de la démocratie qui sont la « Liberté », la « Justice ».

Ainsi, face à cette injustice, la PJLOD prend à témoin la Ligue Centrafricaine des Droits de l’Homme, l’opinion nationale et internationale et qu’elle compte se soumettre aux procédures judiciaires de son pays dans un bref délai pour que le Centrafricain se sente libre et sécurisé face à ceux qui se réclament naturellement ou de faits du « Prince « mais qui doivent savoir que « nul n’est au-dessus de la Loi Centrafricaine ».

La PJLOD se veut une Jeunesse éclairée, émancipée, éduquée et porteuse des valeurs républicaines et qui aspire à une société égale, garante des Libertés Publiques, des droits et devoirs citoyens.

 

 

Fait à Bangui le 21 Février 2022

LE COORDONATEUR

 

 

Saint Cyr TANZA

 

Contacts téléphoniques, Whatsapp et adresse mail :

+236 75 20 01 54/ 72200154, +236 70 90 05 81 et +33 6 09 69 92 20

pjlodleader@gmail.com

 

Aucun article à afficher