QUAND LA GUERRE CENTRAFRICAINE FAIT PERDRE 8MILLIARDS DE FCFA (12MILLIONS €) EN DEUX MOIS AU PORT DE DOUALA

Publié le 14 juin 2014 , 3:46
Mis à jour le: 15 juin 2014 4:46

Publié par CENTRAFRIQUE LIBRE le 18 fév 2014
L’économie camerounaise est victime du conflit qui perdure en Centrafrique. Le Cameroun est le pays voisin le plus important de la République Centrafricaine, un pays enclavé sans aucune ouverture sur la mer.Presque 90% des transactions commerciales centrafricaines passent par le port de Douala, première ville économique du pays du président Biya. Le Cameroun commence à se plaindre de la crise centrafricaine qui perdure et dont les répercussions vont au delà des frontières. Les retombées des remous sociaux centrafricains se font en effet ressentir jusqu’au Cameroun, qui souffre d’un terrible manque à gagner économique depuis plusieurs mois.
Les activités du port de Douala sont au ralenti depuis plusieurs mois. En cause le conflit en RCA qui paralyse les activités économiques de toute une région. Selon de nombreux experts plusieurs millions de Fcfa s’évaporent actuellement dans la nature et c’est un manque à gagner cpour l’économie de tous les pays qui dépendent de ce port. D’après un économiste camerounais : « cette situation démontre à quel point l’interdépendance des États à travers les échanges économiques et commerciaux qui s’effectuent entre eux, est une notion essentielle. On se retrouve dans une situation qui est très préoccupante dans la mesure où la guerre qui se passe ne concerne pas un seul pays en tant que tel, lorsqu’on regarde les impacts économiques et sociaux et tout ce qui s’en suit ».
La RCA n’a pas d’accès direct avec la mer, son unique moyen de commercer par voie maritime est au port de Douala, capitale économique du Cameroun.Or la crise qui perdure est un véritable frein au transport des marchandises en raison de nombreuses exactions que subissent les chauffeurs en route vers de Bangui. On a des impacts qui sont négatifs vis à vis de l’économie camerounaise et on s’aperçoit que la notion de l’économie sous régionale est trop importante car aucun État ne peut plus œuvrer tout seul dans son coin en sachant que ce qui se passe dans un État peut avoir des répercussions dans un autre.
Cette situation porte actuellement un grand coup à l’économie camerounaise, elle a aussi des effets négatifs sur les populations et sur les économies par le ralentissement de la croissance dans l’économie du pays lui même ainsi que chez les économies voisines. Situé à 1500km de la capitale centrafricaine, le port de Douala subit lui aussi les conséquences de l’instabilité . Rien que durant ces deux derniers mois il aurait subi une perte évaluée à 8milliards de fcfa soit 12millions d’ euros.
Wilfried Maurice SEBIRO

 

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here