Nana-Mambéré : Les entrepreneurs en colère

Publié le 10 avril 2023 , 7:20
Mis à jour le: 10 avril 2023 5:15

 

Bangui, 21 mars. 23 (CNC) — Les entrepreneurs de la Nana-Mambéré sont en colère et menacent de manifester dans les prochains jours pour exprimer leur mécontentement contre la corruption dans l’attribution des marchés publics. Ils dénoncent notamment la préférence accordée aux entreprises de la capitale et les pratiques illégales qui leur font perdre des marchés publics, ce qui pourrait impacter négativement l’économie locale.

Centre-ville de Bouar, dans la Nana-Mambéré
Centre-ville de Bouar, dans la Nana-Mambéré. CopyrightCNC

 

Rédigé par Gervais Lenga

Publié par Corbeaunews-Centrafrique (CNC), le mardi 11 avril 2023

 

Les entrepreneurs en colère dans la Nana-Mambéré

 

La Nana-Mambéré, une région située à l’ouest de la République Centrafricaine, est en proie à une crise qui pourrait avoir des conséquences économiques graves.

Depuis près d’un mois, les entrepreneurs de cette région sont en colère et menacent de manifester pour faire entendre leurs revendications.

Les raisons de cette colère sont multiples. Tout d’abord, les entrepreneurs locaux dénoncent la corruption et le népotisme dans l’attribution des marchés publics et privés. Selon eux, les décisions prises par les autorités administratives du pays ne seraient pas toujours transparentes et les entreprises les plus influentes seraient favorisées, au détriment des autres. Cette situation aurait des conséquences directes sur l’économie locale, car elle empêcherait les petites entreprises de se développer et de créer de l’emploi.

En outre, les entrepreneurs de la Nana-Mambéré accusent les autorités de favoriser les entreprises de la capitale au détriment des entreprises locales, même lorsque les travaux se déroulent dans leur commune.

« Cette situation est particulièrement injuste pour nous. Prenons l’exemple de la construction des bâtiments scolaires à Bouar,. Ces travaux sont  financés par l’UNESCO. Alors que nous attendons le lancement de l’avis d’appel d’offre, une entreprise de la capitale est retenue en toute discrétion pour venir construire ces bâtiments  scolaires , Malgré que les entreprises locales se préparent », déclare un entrepreneur à Bouar.

 

Enfin, les entrepreneurs de la Nana-Mambéré dénoncent une pratique qu’ils estiment être répandue : certains employés des organisations non gouvernementales, des organisations des nations-unies et de l’État créeraient fictivement leur propre entreprise pour ensuite se voir attribuer des marchés. Cette pratique serait illégale et porterait préjudice aux vrais entrepreneurs qui payent leurs impôts à l’État.

Cette situation est particulièrement préoccupante car elle risque d’avoir des conséquences économiques importantes pour la région. Si les entreprises locales ne parviennent pas à décrocher des marchés publics, elles auront du mal à se développer et à créer des emplois. Cela pourrait avoir des conséquences sur la pauvreté dans la région, qui est déjà élevée.

 

 

Corbeaunews Centrafriquev

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe WhatsApp : CNC Groupe

Rappelons que dans ce groupe, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

Aucun article à afficher