Deux musulmans kidnappés par des anti-balaka à Bangui

Publié le 1 août 2014 , 11:41
Mis à jour le: 1 août 2014 11:42

Les deux hommes ont été enlevés à leur arrivée à Bangui par des anti-balaka, a déclaré à Anadolu, Ibrahim Ahmadinejad.

Des enfants centrafricains réfugiés au Tchad. Photo: Anna Jeffreys/IRIN
Des enfants centrafricains réfugiés au Tchad. Photo: Anna Jeffreys/IRIN

Deux musulmans ont été kidnappés vendredi matin par un groupe d’anti-balaka, dans la commune Guerengou situé au PK30 de Bangui, a indiqué à Anadolu le porte-parole de l’état-major de la Séléka, Ibrahim Ahmadinejad.

Les deux hommes prénommés Abdoulaye et Youssouf, en provenance de Bambari (centre du pays) ont été enlevés à leur arrivée à Bangui par plusieurs membres anti-balaka, a encore expliqué Ahmadinejad, présent au PK 30 pour constat.

Les anti-balaka n’ont par ailleurs ni confirmé ni nié les faits, jusqu’à vendredi en début d’après midi.

Malgré l’accord de cessation des hostilités signé le 23 juin à Brazzaville entre la séléka (milices de confession musulmane) et les anti-balaka (milices de confession chrétinne), les agressions touchant la population musulmane, minoritaire dans le pays, se poursuivent. Les anti-balaka sont désignés comme « les auteurs de ces exactions ».

Qualifiées de « nettoyage ethnique » par Amnesty International, les exactions des anti-balaka ont fait fuir les civils musulmans en masse vers les pays voisins.

 

 

 

Sylvestre Krock/AA

Aucun article à afficher