Meurtre sordide à Bangui : Une femme enceinte assassinée, son bébé récupéré par ses criminels

Publié le 10 mai 2023 , 7:40
Mis à jour le: 10 mai 2023 7:00

 

Bangui, 11 mai 2023 (CNC) — La capitale centrafricaine, Bangui, est en émoi depuis les dernières 48 heures suite à un meurtre atroce. Une femme enceinte, à une semaine de son accouchement, a été torturée puis tuée par un groupe de deux individus. Les principaux suspects ont été arrêtés et l’enquête vient de commencer. Cependant, des informations circulent selon lesquelles ce meurtre aurait été commandité par le ministre rebelle Hassan Bouba pour des pratiques rituelles.

Ibrahim Hassan, le présumé criminel de l'assassinat d'une femme enceinte derrière l'aéroport de Bangui Mpoko
Ibrahim Hassan, le présumé criminel de l’assassinat d’une femme enceinte derrière l’aéroport de Bangui Mpoko

 

Rédigé par Alain Nzilo

Publié par Corbeaunews-Centrafrique (CNC), le jeudi 11 mai 2023

 

Le meurtre d’une femme enceinte à Bangui soulève des soupçons sur des activités rituelles

 

Un crime choquant a secoué la capitale centrafricaine, Bangui, lorsque le corps d’une femme enceinte, torturée et assassinée, a été découvert. Les derniers développements de l’enquête révèlent des liens troublants avec un ministre rebelle et des allégations d’activités rituelles sinistres. Cet horrible meurtre met en évidence les violences persistantes en République centrafricaine et soulève des questions cruciales sur la justice et la sécurité dans le pays.

 

Le crime abominable :

 

La victime a été attirée dans un piège par une jeune complice, nommée Dororo. Celle-ci a conduit la femme enceinte derrière l’aéroport de Bangui Mpoko, où elle a été tuée et son bébé a été retiré de son ventre. La complice a ensuite emmené le bébé à l’hôpital communautaire en prétendant l’avoir personnellement accouché. Cependant, les médecins ont rapidement découvert la supercherie et ont alerté les forces de l’ordre.

 

L’enquête en cours :

 

Suite à l’intervention des forces de l’ordre, la complice a finalement avoué son crime et a révélé l’identité de son complice, Ibrahim Hassan, un jeune agent de renseignement lié au ministre rebelle Hassan Bouba. Les deux suspects sont actuellement en détention et sont interrogés par les autorités compétentes. Le corps de la victime a été retrouvé grâce aux informations fournies par les assassins.

 

Les soupçons qui pèsent sur le ministre rebelle :

 

Au sein de la population du quartier KM5, les murmures au sujet du ministre Hassan Bouba se font de plus en plus insistants. Certains affirment même que c’est lui qui aurait financé l’enlèvement de la femme enceinte dans le but de récupérer ses organes pour des activités rituelles et criminelles. Ces allégations doivent encore être confirmées par l’enquête en cours, mais elles suscitent déjà un profond sentiment d’indignation et de colère parmi les habitants de Bangui.

 

Le meurtre brutal de cette femme enceinte à Bangui a choqué et bouleversé la population. Les suspects arrêtés sont actuellement interrogés et l’enquête suit son cours. Les soupçons qui pèsent sur le ministre rebelle Hassan Bouba doivent encore être vérifiés, mais ils soulèvent des questions troublantes quant à la sécurité et à l’intégrité des citoyens centrafricains.

 

 

Corbeaunews Centrafriquev

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe WhatsApp : CNC Groupe

Rappelons que dans ce groupe, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

Aucun article à afficher