Le régime de Bangui est un « régime sournois et criminel  », dixit l’ancien ministre Mohamed Moussa Daffhane

Publié le 22 mai 2022 , 8:09
Mis à jour le: 22 mai 2022 2:21

 

Rédigé par Prisca VICKOS

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le lundi 23 mai 2022

 

Bangui (CNC) – « Le régime de Bangui est un régime sournois, qui agit hypocritement et souvent de façon malveillante avec ses voisins »,  a déclaré l’ancien ministre Mohamed Moussa Daffhane dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, dans laquelle il fait appel à tous les pays de la CEMAC d’aider la République centrafricaine à conjurer le mal, à stabiliser le pays et à démocratiser ses institutions. Pour lui, il y’a une culture de violence, de dégout et de haine qui s’installent désormais en Afrique centrale à travers notre pays, et ce, via la société de mercenariat russe Wagner.

L'ex-ministre Mohamed Moussa Daffhane
L’ex-ministre Mohamed Moussa Daffhane

 

« Je connais ce régime. Je le connais tellement que je suis parti de mon pays. Je le connais tellement que je m’en suis éloigné. Ce régime à une caractéristique essentielle principale, c’est que ce régime est un régime sournois et criminel. Vous ne connaîtrez jamais, vous ne n’imaginerez jamais, vous ne penserez jamais ce qu’il pense réellement », déclare l’ancien ministre. Pour lui, les dirigeants centrafricains ne sont pas assez honnêtes pour dire la vérité au peuple centrafricain sur tout ce qui se passe.

« En réalité, depuis l’implantation de la société de mercenariat russe Wagner en République centrafricaine, il y’a une culture de mensonge, une culture de violence qui est mise en place. Et le mensonge est désormais érigé à une règle administrative », ajoute -t-il.

« Comment voudriez-vous que nous continuions à faire confiance à un régime dont la préoccupation essentielle chaque jour est le ventre et le sexe ? »;

« Comment voudriez-vous que nous continuons à faire confiance à un gouvernement qui est lui-même commanditaire, du moins complice de meurtre, d’assassinat, d’enlèvement et torture, de séquestration, de harcèlement, d’instrumentalisation de la justice, d’embrigadement des jeunes dans la commission d’actes antirépublicains, et  des actes rétrogrades ? », s’interroge l’ancien ministre Mohamed Moussa Daffhane.

 

Un appel à la vigilance.

 

L’homme tire aussi la sonnette d’alarme sur la présence du groupe Wagner en Afrique centrale. « C’est un danger pour l’ensemble des pays de la CEMAC ».

Mohamed Moussa Daffhane: « Notre espace CEMAC est attaquée. Elle est attaquée à travers la République centrafricaine. Vous savez très bien que le loup s’est introduit  dans notre espace par  la République centrafricaine, mon pays. Ce que je viens de vous dire, c’est qu’il faut prendre garde. Prenez garde. Parce que ce qui se passe  en République centrafricaine ne va pas rester en RCA. Il y’a une opération d’expansion, de conquête en cours », alerte l’ancien ministre de Djotodia qui ajoute que l’implantation de la société de mercenariat russe Wagner en Afrique centrale est un projet imaginé, bien planifié et bien pensé.

Pour Mohamed Moussa Daffhane, après la République centrafricaine, il y’aura une extension vers d’autres pays de la sous-région, notamment l’espace francophone de la CEMAC, et le régime de Bangui est l’organisateur complice. D’après lui, ce régime du Président Faustin Archange Touadera est considérablement inconscient et immoral.  Et donc il n’y a aucune possibilité d’y faire confiance.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher