Audiences à la Cour Pénale Spéciale : Le procès anticipé de Kalite Azor et consorts attise l’attention

Publié le 28 août 2023 , 7:35
Mis à jour le: 28 août 2023 3:01

Audiences à la Cour Pénale Spéciale : Le procès anticipé de Kalite Azor et consorts attise l’attention

 

les magistrats de la cour pénale spéciale à Bangui
Les magistrats de la Cour Pénale spéciale. (CPS).

 

 

 

Bangui, 29 août 2023 (CNC) – Un Pas vers la Justice : La Section d’Assises de la cour pénale spéciale se Prépare pour un audacieux débat sur les exceptions préliminaires

 

Dans un pas significatif vers la quête de la justice pour les horreurs passées, la Cour Pénale Spéciale (CPS) annonce solennellement la tenue d’une audience publique de la Section d’Assises le 30 août 2023 à 10h00. Cet événement d’importance capitale se déroulera dans l’enceinte de la CPS et portera sur l’affaire du Procureur Spécial contre Kalite Azor et ses coaccusés, communément désignée sous l’intitulé “Ndélé 1”. La procédure judiciaire se concentrera sur les débats relatifs aux exceptions préliminaires soulevées par la défense, conformément à l’article 113 du code de procédure pénale.

 

L’annonce de cette audience cruciale a été faite par le compte officiel de la CPS sur Twitter le 28 août 2023, marquant ainsi le compte à rebours de deux jours avant ce moment clé dans la recherche de vérité et de justice. Le tweet, porteur d’une solennité empreinte d’importance, a fait écho aux efforts soutenus de la CPS pour tenir responsables les individus impliqués dans les actes criminels commis lors de l’affrontement violent qui a secoué la région de la Vakaga à la fin de l’année 2019 et début 2020.

 

Il est essentiel de rappeler les sombres événements qui ont conduit à l’émergence de cette affaire cruciale. À la fin de l’année 2019 et une bonne partie de l’année 2020, une terrible confrontation a opposé plusieurs groupes armés dans le nord du pays, notamment le Front Populaire pour la Renaissance de Centrafrique (FPRC) dirigé par Nourredine Adam, et le RPRC dirigé par le ministre Djono Ahaba, appuyé par le Mouvement des Libérateurs Centrafricains pour la Justice (MLCJ) et le Parti pour le Rassemblement Centrafricain. Cette bataille sanglante a laissé derrière elle un paysage de destruction, coûtant la vie à plusieurs centaines de personnes et forçant des dizaines de milliers d’autres à fuir leurs foyers à Birao, Ndélé et Bria. La ville de Ndélé a été particulièrement touchée par ces événements tragiques.

 

Parmi les protagonistes de ce conflit, le général du PRNC Azor Kalité et ses huit complices ont été appréhendés lors d’une patrouille menée par les casques bleus de la Minusca le mardi 19 mai 2020. Après leur arrestation, ils ont été transférés à Bangui le jeudi 21 mai, à bord d’un aéronef affrété spécialement par la Minusca, et incarcérés à la prison du camp de Roux. Cette étape cruciale marque le début d’un processus judiciaire qui pourrait potentiellement conduire à un jugement pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

 

Si l’affaire est désignée sous le nom de code “Ndélé 1” par la CPS, il est important de noter que d’autres individus sont également sous les projecteurs de l’attention judiciaire. Parmi eux figurent des personnalités au sein du pouvoir, dont le ministre des transports Djono Ahaba, le ministre délégué au désarmement Gilbert Toumou Deya et l’ancien ministre Abdoulaye Hissen.

 

L’audience publique du 30 août 2023 marquera donc un moment crucial dans la quête de justice pour les victimes de ces actes atroces. La société sera témoin du processus judiciaire en action, alors que les débats autour des exceptions préliminaires jetteront les bases pour la suite des procédures. La Cour Pénale Spéciale démontre ainsi son engagement continu envers la justice, la vérité et la responsabilité, dans l’intérêt de la paix et de la réconciliation en République Centrafricaine.

 

Par Alain Nzilo

Directeur de publications

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

Aucun article à afficher