Le communiqué absurde du HCC : une farce pathétique révélée par Maître Crépin Mboli-Goumba

Publié le 17 juillet 2023 , 7:35
Mis à jour le: 17 juillet 2023 6:54

Le communiqué absurde du HCC : une farce pathétique révélée par Maître Crépin Mboli-Goumba

 

Crépin Mboli-Goumba, Président du PATRIE, coordonnateur du BRDC
Crépin Mboli-Goumba, Président du PATRIE, coordonnateur du BRDC

 

 

 

Bangui, 18  juillet 2023 (CNC) – Le Haut Conseil de la Communication (HCC) a récemment publié un communiqué qui a suscité la réaction amère de Maître Crépin Mboli-Goumba. Dans ce communiqué, le HCC interdit aux partis  MLPC et RDC de s’exprimer dans les médias publics lors de cette campagne référendaire. Cependant, la réponse de Maître Crépin Mboli-Goumba souligne le caractère grotesque de cette décision et remet en question la crédibilité de l’institution.

 

Le grotesque d’une décision :

 

Le HCC semble avoir perdu de vue le bon sens le plus élémentaire en prenant cette décision d’interdire au MLPC et au RDC de s’exprimer dans les médias. Maître Crépin Mboli-Goumba soulève avec sarcasme la question de savoir si les membres du HCC ont même lu leurs propres textes de base. Le communiqué ne fait que souligner le parti pris sélectif de cette institution, qui se souvient curieusement des textes et de la rigueur de la loi uniquement lorsqu’il s’agit de l’opposition politique.

 

Une crédibilité en ruine :

 

Cette décision absurde du HCC ne fait qu’entacher davantage sa crédibilité. Maître Crépin Mboli-Goumba, avec une pointe d’ironie, compare les animateurs du HCC à des vers de terre, soulignant ainsi leur manque de principes et leur désir de se maintenir dans le système pour des raisons personnelles.

 

Un appel à la justice :

 

Maître Crépin Mboli-Goumba rappelle que, sur le plan juridique, même en cas de conflit interne, c’est la justice qui détermine qui doit agir au nom d’un parti politique donné. Les décisions prises par le Ministre de l’Administration du territoire, au lieu de laisser la justice trancher, sont qualifiées d’illégales. Il encourage donc le HCC à se rapprocher de la justice pour obtenir les informations nécessaires avant de prendre de telles décisions et d’éviter ainsi de se ridiculiser davantage.

 

Un rappel des motivations cachées :

 

Avec un soupçon de sarcasme, Maître Crépin Mboli-Goumba mentionne la Constitution du MCU, soulignant que le HCC est en réalité en quête d’un autre point de chute pour continuer d’exister dans le système politique. Selon lui, les membres du HCC ont clairement été apprivoisés par l’appât du gain, prêts à tout sacrifier, y compris leur âme, leur honneur et leur libre arbitre.

 

Notons que le communiqué du HCC, auquel Maître Crépin Mboli-Goumba a réagi avec ironie et critique, révèle une institution qui perd peu à peu toute crédibilité. Les décisions prises de manière sélective et arbitraire, sans consulter la justice, ternissent l’image de cette institution. L’ironie de Maître Crépin Mboli-Goumba souligne l’absurdité de cette décision et invite le HCC à revoir sa position pour éviter de tomber dans le ridicule. Il est essentiel de préserver l’intégrité des institutions pour garantir un fonctionnement démocratique et respectueux des droits de chacun.

 

Par Alain Nzilo

Directeur de publications

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

Aucun article à afficher