LANCEMENT DES TRAVAUX DE NETTOYAGE DE LA VILLE DE BANGUI FINANCE PAR LA PRESIDENTE A HAUTEUR DE 10 MILLIONS

Publié le 7 juillet 2014 , 2:29
Mis à jour le: 7 juillet 2014 2:29

La présidente de la transition vient de donner la somme de 10 millions de francs CFA à la Mairie de Bangui pour le désherbage, le curage des canaux et le ramassage des ordures dans la capitale centrafricaine. C’est le vendredi 4 juillet 2014 à 9 heures dans la parcelle du Bulding Administratif que les travaux du nettoyage de la ville ont été lancés par le 1er Adjoint au Maire de la ville de Bangui, Madame Madeleine Zama-Yassipou, représentante personnelle de Madame la maire de la ville de Bangui empêchée.
Le premier désherbage a été effectué par le 1er Adjoint au Maire, Madame Madeleine Zama-Yassipou, le 2ème Adjoint au Maire, Monsieur Guillaume Ngobo et le Maire du 1er Arrondissement, Jules Abezoua. Monsieur Guillaume Ngobo a qualifié cette opération de « Coup de poing ». Les travaux dureront deux semaines. « C’est une honte de voir de hautes herbes en pleine ville », a-t-il reconnu.

Mairie de Bangui
Mairie de Bangui

Notons que derrière le Bulding Administratif, on ne pouvait pas parler des hautes herbes, mais plutôt de forêt dense où les serpents boa pouvaient y vivre sans se faire remarquer. Le désherbage va assurément sauver des vies dans les parages.
Pour Madame Madeleine Zama-Yassipou, alors 1er Adjoint au maire de la ville de Bangui, « la propreté de la ville de Bangui est l’affaire de tous… ». Sur ce point, elle a parfaitement raison, car certains compatriotes veulent que c’est à la mairie de Bangui d’aller désherber la devanture de leur parcelle.
« Ce projet, selon Monsieur Jules Abezoua est élargi à tous les arrondissements de la ville de Bangui. Selon les techniciens, il durera deux semaines. C’est triste maintenant de constater que Bangui est appelé la poubelle, c’est un déshonneur. Pour notre santé, il faut que nous nettoyons notre environnement. Il ne faut pas toujours mettre tout sur le dos de la Mairie de Bangui… Nous avons recruté plus de 100 tacherons pour effectuer ce travail ».
Précisons qu’à l’époque, le Trésor Public donnait la somme de six (6) millions de francs CFA à la Mairie de Bangui par semaine pour le désherbage, le curage des canaux, le ramassage des ordures. Aujourd’hui, cette somme d’argent a été réduite à un (1) million de francs FA et est bizarrement versé que périodiquement. Comment la Mairie de Bangui peut-elle bien jouer son rôle. De surcroît la Mairie de Bangui a seulement deux vieux camions bennes obsolètes pour le ramassage d’ordures dans tous les Arrondissements. Enfin, nous comprenons pourquoi les ordures traînent dans la ville.

Frédéric Perrière pour centrafricain

Aucun article à afficher