La vraie version du meurtre accidentel du jeune officier par son père colonel

Publié le 18 juin 2024 , 5:12
Mis à jour le: 18 juin 2024 10:04 am

La vraie version du meurtre accidentel du jeune officier par son père colonel

 

Portrait du jeune officier en uniforme, décédé tragiquement à Bangui
Le jeune officier, récemment rentré de Russie, tragiquement décédé lors d’une dispute familiale à Bangui.

 

Une tentative de réconciliation familiale a tourné au drame ce matin lorsque le colonel Kénéfé a accidentellement tué son fils aîné. Le jeune officier était venu chez son père pour résoudre un conflit familial causé par un vol de 11 millions de francs CFA.

 

Bangui, 19 juin 2024.

Par la rédaction de Corbeau News Centrafrique.

 

Le drame s’est déroulé ce mardi matin dans le quartier Galabadja, proche du  terrain de football Sanka, dans le 8e arrondissement de Bangui, à la maison du colonel Kénéfé.

En effet, le fils cadet du colonel avait volé 11 millions de francs CFA de son père il y’ quelques mois, provoquant la colère du père qui l’avait chassé de la maison. Pendant ce temps, le fils aîné, un jeune officier en formation de pilote en Russie, était rentré à Bangui après deux ans de formation, trouvant les six années initialement prévues trop longues. Vivant désormais dans le quartier Boy-Rabe, dans le 4e arrondissement, il était revenu au pays pour travailler.

 

Cela faisait plusieurs semaines qu’il était rentré, et voyant que son cadet avait toujours des problèmes avec leur père, il décida d’intervenir. Ce mardi, il se rendit chez son père pour discuter et tenter de résoudre les tensions. Il prit son cadet pour l’emmener à la maison familiale afin de discuter avec leur père.

Façade de la maison du Colonel Kenefé à Bangui
La maison du Colonel Kenefé dans le 8e arrondissement de Bangui, où le drame familial s’est déroulé. CopyrightCNC

 

À leur arrivée, le cadet commença à expliquer et à demander pardon à son père. La situation s’est rapidement envenimée, le père s’est mis en colère et est rentré dans la maison. Connaissant le comportement de son mari, l’épouse du colonel a suivi pour tenter de le calmer, implorant son pardon et le suppliant de ne pas prendre son arme.

 

Ignorant les supplications de sa femme, le colonel a pris son pistolet et a tiré trois coups de feu en l’air pour effrayer sa femme et la repousser. Deux balles ont traversé le plafond du salon.

 

Entendant les détonations, le jeune officier a couru vers la maison pour voir ce qui se passait. En entrant, la troisième balle l’a accidentellement atteint et tué. Bien que le tir ait été accidentel, il a causé la mort du fils aîné.

 

Après cet incident tragique, les frères ont transporté le corps de la victime hors de la concession familiale, le déposant devant l’entrée. Le colonel, ému,  a ensuite quitté les lieux en véhicule, prenant la direction de la section de recherche et d’investigation de la gendarmerie.

 

Le corps du jeune officier a été emmené à la morgue de l’hôpital communautaire. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de ce drame familial qui a choqué les habitants du quartier Galabadja 3.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

 

Aucun article à afficher