La Ligue Centrafricaine des Droits de l’Homme dénonce et condamne l’appel au génocide émanant de la Présidence de la République Centrafricaine

Publié le 7 novembre 2023 , 7:01
Mis à jour le: 7 novembre 2023 3:03 pm

La Ligue Centrafricaine des Droits de l’Homme dénonce et condamne l’appel au génocide émanant de la Présidence de la République Centrafricaine

 

Joseph Bindoumi, Président de la ligue centrafricaine de droit de l'homme
Joseph Bindoumi, Président de la ligue centrafricaine de droit de l’homme. CopyrightRNL

 

 

 

Bangui, 08 novembre 2023 (CNC) – La Ligue Centrafricaine des Droits de l’Homme a récemment dénoncé et condamné avec fermeté un appel au génocide provenant de la Présidence de la République Centrafricaine. L’organisation, qui œuvre pour la protection des droits fondamentaux de la population, a exprimé son indignation face à cet acte choquant qui va à l’encontre des principes les plus élémentaires de l’humanité.

 

L’appel au génocide a été lancé par Fidèle Gouandjika, conseiller spécial du président de la République, et a suscité une vive réaction de la part de la Ligue Centrafricaine des Droits de l’Homme. Joseph Bindoumi, président de cette organisation, a exprimé son profond mécontentement lors d’un entretien daté du 7 novembre 2023 sur les antennes de la radio Ndékèluka. Il a souligné que l’incitation à la haine de l’autre n’était pas condamnée, laissant ainsi la porte ouverte à des actes de violence inacceptables.

 

L’appel au génocide est un acte grave qui ne peut être toléré dans aucune société civilisée. Il menace non seulement la vie des personnes visées par cette incitation à la haine, mais il déstabilise également la paix et la cohésion sociale dans un pays déjà fragilisé par des années de conflits. La Ligue Centrafricaine des Droits de l’Homme considère cette situation comme inacceptable et appelle à des mesures immédiates pour prévenir toute escalade de la violence.

 

Joseph Bindoumi, dans son interview, a rappelé l’importance de la condamnation de tels actes par les autorités compétentes. Il a insisté sur le fait que l’incitation à la haine ne peut être tolérée et qu’il est impératif que des mesures soient prises pour identifier et poursuivre en justice les responsables de cet appel au génocide. La Ligue Centrafricaine des Droits de l’Homme est déterminée à lutter contre l’impunité et à défendre les droits des victimes.

 

La situation en République Centrafricaine nécessite une réponse rapide et efficace pour éviter que les tensions ne s’exacerbent davantage. La Ligue Centrafricaine des Droits de l’Homme appelle les autorités nationales et internationales à agir de manière décisive pour mettre fin à cette incitation à la haine et pour protéger les droits de l’homme dans le pays.

 

Rappelons que l’appel au génocide provenant de la Présidence de la République Centrafricaine est un acte inacceptable qui menace la paix et la stabilité du pays. La Ligue Centrafricaine des Droits de l’Homme, par la voix de son président Joseph Bindoumi, a fermement condamné cette incitation à la haine et a appelé à des mesures immédiates pour identifier et poursuivre en justice les responsables. Il est essentiel que la communauté internationale se mobilise pour soutenir les efforts visant à prévenir toute escalade de la violence et à protéger les droits de l’homme en République Centrafricaine. La paix et la coexistence pacifique doivent prévaloir sur la haine et la division.

 

Par Anselme Mbata

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

Aucun article à afficher