Gestion non orthodoxe  du budget de l’État, le ministère  de l’élevage et de la santé animale rappelé à l’ordre

Publié le 30 juin 2022 , 8:09
Mis à jour le: 29 juin 2022 6:22

 

Rédigé par Prisca VICKOS

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le vendredi 1 juillet 2022

 

Bangui (CNC) – Le ministre des Finances et du Budget, monsieur Hervé Ndoba, a rappelé, vendredi,  à l’ordre son homologue du ministère de l’élevage et de la santé animale, monsieur Hassan Bouba sur l’exécution des dépenses de l’État.

Hassan Bouba à Bambari, le 24 décembre 2021
Hassan Bouba à Bambari, le 24 décembre 2021

 

Le vendredi 24 juin 2022, une mission des Régis financières a fait une descente au département de l’élevage pour transmettre au ministre Hassan Bouba une lettre de rappel à l’ordre du Ministre de finance Hervé Ndoba et qui met en garde le ministre par rapport à la gestion non orthodoxe et contraire aux principes et à la loi des finances.

« Le ministère des Finances et du Budget, en sa qualité du gestionnaire du budget de l’Etat, tient à rappeler à son collègue de l’élevage qu’il a cette prérogative d’ordonner l’exécution des dépenses en se référant au  budget votée par  les représentants du peuple. C’est dans ce budget de l’Etat que sont inscrites toutes les dépenses que doivent effectuer les différents  ministères et les institutions de la république , précise le ministre Hervé Ndoba.

Ayant été informé que certaines dépenses ont été effectuées hors contrôle, le ministre des Finances et du budget, monsieur Hervé Ndoba,  au cours d’une réunion hebdomadaire du staff de son cabinet, a ordonné en toute urgence une mission des Régies financières  au département de l’élevage et de la santé animale pour transmettre à son homologue Hassan Bouba sa lettre de rappel à l’ordre et qui met en garde le ministre par rapport à la gestion non orthodoxe et contraire aux principes et à la loi des finances.

Rappelons que monsieur Hassan Bouba, ex-chef rebelle de l’UPC, a été Inculpé pour crime de guerre et crime contre l’humanité par la cour pénale spéciale le 19 novembre 2021. Il avait été placé en détention à la prison de camp de Roux. Mais une semaine plus tard, il a été libéré de force par la garde présidentielle, appuyée par les mercenaires russes et les miliciens requins. Depuis lors, il pourrait être interpeller à tout moment.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher