Dangereux incident entre le Tchad et la Centrafrique, deux soldats FACA et 3 civils arrêtés

Publié le 20 décembre 2022 , 7:15
Mis à jour le: 20 décembre 2022 2:49

Dangereux incident entre le Tchad et la Centrafrique

 

Bangui (République centrafricaine) – 12 mois après l’attaque meurtrière d’un poste frontalier en territoire tchadien par l’armée centrafricaine appuyée par les mercenaires Russes et Syriens de la société Wagner, un nouvel incident vient de s’éclater à la frontière de  ces deux pays d’Afrique centrale ce lundi 19 décembre  2022, conduisant à l’arrestation de deux soldats FACA et de trois civils centrafricains.

Des militaires tchadiens à l'arrière d'un Land Cruiser à Koundoul, 25 km de Ndjamena, en janvier 2020
Des militaires tchadiens à l’arrière d’un Land Cruiser à Koundoul, 25 km de Ndjamena, en janvier 2020. PHOTO AFP

 

Rédigé par Gaël Boberang

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le mercredi 21 décembre 2022

 

Dangereux incident entre le Tchad et la Centrafrique

 

Selon notre correspondant dans la localité, tout a débuté par le braquage des éleveurs peuls tchadiens par deux soldats FACA parfaitement identifiés. Selon des informations recueillies, plusieurs objets, dont des bœufs appartenant à ces éleveurs, ont été emportés par ces militaires braqueurs.

Choquées, les victimes sont allées au poste frontalier de leur pays alerter les autorités militaires sur le braquage qui venait d’avoir lieu sur le territoire centrafricain.

Immédiatement, les militaires tchadiens ont traversé la frontière  sur le territoire centrafricain pour venir appréhender les présumés braqueurs. Sauf qu’à leur arrivée, les assaillants se sont déjà évaporés dans la nature. Ils en ont profité pour mettre la main sur trois citoyens centrafricains et les amener sur le territoire tchadien. Les trois Centrafricains sont actuellement en garde à vue à la gendarmerie du Tchad.

Au même moment, du côté des autorités centrafricaines, les deux soldats FACA impliqués dans cet acte de braquage ont également été mis aux arrêts à la gendarmerie de Ngaoundaye.  Les autorités tchadiennes exigent de la RCA le dédommagement des victimes avant la libération des trois citoyens centrafricains capturés par les militaires tchadiens.

Pour l’heure, les négociations sont en cours, et la tension entre les deux pays reste vive.

À lire aussi : Minusca: de nouveaux blindés pour les casques bleus burundais

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe WhatsApp : CNC Groupe

Rappelons que dans ce groupe, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

Aucun article à afficher