Crise anglophone au Cameroun : Les États-Unis pour la protection des civils

Publié le 9 novembre 2018 , 1:35
Mis à jour le: 9 novembre 2018 6:36

 

 

Crise anglophone au Cameroun : Les États-Unis pour la protection des civils

 

 

Le département d’Etat américain a appelé mercredi les autorités camerounaises et les groupes armé paratistes à cesser immédiatement les attaques et lincendie des domiciles des populations civiles.

La persistances du conflit armé entre forces de défense et combattant sécessionnistes dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest reste l’objet de préoccupations du gouvernement américain. Ce d’autant plus que la population civile se retrouve au prises entre les deux feux.

« nous demandons qu’il soit immédiatement mis fin aux attaques aveugles dirigées contre les civils et aux mainsons incendiées par les forces gouvernementales camerounaise, ainsi qu’aux attaques perpetrées par les séparatistes anglophones contre les forces de sécurité et les civils », a indiqué le département d’Etat américain dans un communiqué disponible sur son site.

Une cinquantaine de village a été brûlée, totallement ou partiellement, depuis le début de la crise anglophone. Les populations concernées ont fui au Nigeria ou dans des villes voisines. Face à tout cela, séparatistes et forces de défense se rejettent mutuellement les responsabilités.

Le président Paul Biya s’est engagé lors de sa prestation de serment à ramener le calme et la sérénité dans les deux régions concernées. Il a appelé les sécessionnistes à déposer les armes.

Pour eux, l’enjeu et le suivant : répondre positivement à l’injonction du chef de Paul Biya ou faire face à « la rigueur de la loi mais aussi à la détermination de nos forces de défense et de sécurité ». le chef de l’Etat n’envisage pas modifier la forme de l’Etat.

 

 

 

Aucun article à afficher