Centrafrique : nouvelle scène de violences sur un chantier minier dans la Vakaga. Deux personnes tuées, plus de 100 motos emportées

Publié le 24 mai 2022 , 8:10
Mis à jour le: 24 mai 2022 1:10

 

Rédigé par Moïse Banafio

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le mardi 24 mai 2022

 

Bangui (CNC) – La scène criminelle s’est produite sur un chantier minier à Ndah, une localité située dans la préfecture de la Vakaga, non loin du soudan et du Tchad, au nord-Est de la République centrafricaine. Les auteurs, vous les connaissez, c’est toujours les mercenaires de la société russe Wagner, accusée par l’ONU, la France et les États-Unis d’avoir fait le jeu criminel et stratégique du Président russe Vladimir Poutine en Afrique.

Deux hommes de Wagner en opération
Deux mercenaires de Wagner en opération

 

Selon des témoignages recueillis auprès de quelques survivants de cette offensive meurtrière des mercenaires russes menée dimanche 22 mai sur le chantier de Ndah, vers Gordile, des centaines de personnes ont fui cette localité aurifère pour se réfugier dans des villes voisines. Les survivants accusent le groupe Wagner d’avoir tué au moins 5 personnes, et confisqué plus de 100 motocyclettes des particuliers. D’après eux, les petits chercheurs d’or ont perdu également des milliers, voire des millions de dollars d’or et de biens au total.

« Ce que nous avons vu était très brutal et sanglant. Ils ont utilisé des forces agressives et des armes contre les civils, notamment pour tuer les commerçants et les mineurs et piller l’argent et l’or des particuliers », témoigne un survivant joint au téléphone.

Selon des informations recueillies,  ces mercenaires russes seraient venus de Ndélé, dans le Bamingui-Bangoran. Et ils ne sont pas à leur premier coup. La fois dernière, ils ont massacré une centaine des personnes, dont les Soudanais et Tchadiens, y compris des Centrafricains, le 14 et 18 mars 2022. Et à chaque opération, ces mercenaires Russes utilisent des armes lourdes, notamment des hélicoptères d’attaque, des chars et des véhicules tout-terrain armés.

Joint au téléphone, un chef traditionnel local affirme  à CNC qu’il n’y a aucun groupe armé dans le secteur.

« Au départ, nous avons pensé que les Russes étaient venus dans le secteur à cause de la présence des rebelles. Mais nous les avions tous chassés. Bizarrement, ces mercenaires russes continuent de revenir ici pour tuer les gens, ramasser leur or et diamant ainsi que leur moto. C’est choquant », ajoute – t – il.

Rappelons que le bilan de cette incursion fait état de 5 morts et 12 blessés. Plus de 100 motos ont également été emportées par ces mercenaires de Wagner.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher