Centrafrique : le cabinet de maître Guy Mathurin NGBOKOLI réagit à la campagne de désinformation menée sur les réseaux sociaux au nom de l’ancien premier ministre Henri-Marie Dondra

Publié le 27 juin 2022 , 8:09
Mis à jour le: 27 juin 2022 5:06
Le ministre centrafricain des finances Henri-Mari DONDRA
Le ministre centrafricain des finances Henri-Mari DONDRA

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Depuis un certain temps, l’Honorable Henri-Marie DONDRA fait l’objet d’une campagne médiatique calomnieuse, lancée par le journal en ligne Centrafrica, animé par Christian GAZAMBETI, ancien Chargé de communication auprès de l’Union pour le Renouveau en Centrafrique (URCA).

Dans ses récentes parutions en date des 17, 19 et 25 juin 2022, le sieur Christian GAZAMBETI s’est investi à mettre en ligne des allégations fallacieuses, visant à ternir l’image de notre client et à le mettre en situation de conflit avec les Institutions de la République qu’il a pourtant servies avec âme, conscience, dévotion, et auxquelles il a consacré toute sa force.

Une procédure de levée de l’immunité serait déclenchée auprès du Bureau de l’Assemblée Nationale contre l’Honorable Henri-Marie DONDRA qui devrait, selon lui, répondre de ses gestions antérieures devant la Cour des Comptes. Une telle procédure ferait suite à « 77 plaintes, concernant des détournements de deniers publics d’une valeur de 69 milliards de FCFA », puis un dossier de détournements de 200 millions de FCFA, pendant que notre client servait la République comme Ministre des Finances et, récemment, comme Premier Ministre Chef du Gouvernement.

Pour conclure ses élucubrations, Monsieur Christian GAZAMBETI affirme que selon un haut fonctionnaire en poste à la Cour des comptes, informé de la procédure lancée contre lui, l’ancien Premier ministre Henri-Marie DONDRA aurait tenté de soudoyer les juges de la Cour avec une somme de 35 millions de FCFA pour pouvoir faire table rase de la conclusion des audites de la Cours des Comptes sur sa gestion.

Cependant, c’est avec consternation que notre client a appris ces accusations par la voie virtuelle, dont la matérialité n’existe que dans l’esprit du sieur Christian GAZAMBETI qui, manifestement, serait recruté pour vilipender notre client à des fins politiques.

En outre, il faut noter qu’à ce jour, aucune plainte n’a été notifiée à notre client, ni aucune procédure diligentée par les Cours et Tribunaux de la place. Par conséquent, nous prenions très au sérieux, cette tentative de cannibalisation politique dont l’intention traduit clairement les publications en cause.

Il y a lieu cependant de noter que les Conseils tiennent à informer l’opinion nationale et internationale que la gestion des affaires politiques du Ministre des Finances et du Budget a reçu la satisfaction des Institutions financières internationales des suites de onze (11) audits menés par des experts internationaux.

Aussi, nous nous réjouissons des résultats qu’il a obtenus en si peu de temps et de l’orthodoxie financière qu’il a imprimée lors de son passage à la Primature. Toute la population connaît le parcours de ce grand homme de l’Institution dirigée à l’international ainsi que son leadership au plan national.

Ainsi on se souviendra qu’en 2017, il a été classé 6e meilleur Ministre des Finances du Continent par le JOURNAL FINANCIAL AFRIK

Fidèle à sa ligne politique qui consiste à rechercher la paix et l’unité nationale, l’Honorable Henri-Marie DONDRA s’est imposé le silence depuis sa démission du Gouvernement et s’engage à donner le meilleur de lui-même en tant que Député de la nation pour que le peuple centrafricain recouvre l’espoir de vivre ensemble. C’est ainsi qu’il s’abstient de se livrer à des bassesses politiciennes et met à défi quiconque voudra prouver les allégations fallacieuses contre sa personne.

Les Conseils rassurent le public de la sérénité de leur client et de ce fait mettent en garde toute personne susceptible des éventuelles tentatives de publication médiatique qui serait orientée contre la personne de leur client.

Par conséquent, les Avocats de l’Honorable Henri-Marie DONDRA se réservent le droit de documenter, d’archiver les faits afin de saisir la justice contre les présumés auteurs, coauteurs et complices des allégations mensongères portées à l’encontre de leur client.

 

 

Aucun article à afficher