Centrafrique : la COSIPAC annonce un concert de casserole contre la politique du Président Touadera

Publié le 5 mai 2022 , 8:09
Mis à jour le: 5 mai 2022 5:56

 

Rédigé par Gisèle MOLOMA

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le vendredi 6 mai 2022

 

Bangui (CNC) – En République centrafricaine, la flambée des prix des produits alimentaires sur les marchés inquiète, et cela devient de plus en plus inquiétant encore lorsque le Cameroun a décidé d’interdire l’exportation de certains de ses produits de grande consommation. La crise d’hydrocarbure se précise également, et le gouvernement  n’a pas cherché à tirer les cartouches à sa disposition pour tenter de contenir  la flambée des prix des produits de grande consommation.  Face à ce que les observateurs appellent la faillite de l’État, la COSCIPAC (coordination des organisations de la société civile  pour la paix en Centrafrique)  a décidé d’organiser dans le pays d’ici le week-end prochain un concert de casserole.   

Les piétons dans une rue du Centre-ville de Bangui, capitale de la République centrafricaine, le 15 février 2020. Photo CNC / Mickael Kossi.
Rondpoint du centre-ville de Bangui. Photo CNC / Fortuné Bobérang.

 

Alors que la guerre en Ukraine vient à peine de commencer, et le Président français Emmanuel Macron avait proposé à Bruxelles un plan d’urgence pour la sécurité alimentaire mondiale, nombreux sont ceux qui  craignent que l’Afrique subisse de plein fouet cette guerre en Ukraine. Selon de nombreux observateurs, la guerre en Ukraine provoque à la fois un choc inflationniste, mais aussi une raréfaction des céréales et des engrais. Comme le reste du monde, la République centrafricaine est confrontée  à une tendance inflationniste.  Face à la grogne  de la population, le gouvernement centrafricain semble s’occuper d’autres choses : la perspective d’une crise financière grave.  Il n’a pas osé prendre des mesures  pour tenter de contenir ses effets, bien au contraire, il a augmenté fortement les prix de certains produits, et la situation devient de plus en plus insoutenable pour les Centrafricains.

Outre la situation socio – économique préoccupante, le pays s’est confronté depuis plusieurs mois à de graves exactions des mercenaires russes de la société Wagner sur les civils, poussant le HRW et l’ONU à dénoncer ce qu’ils appellent des crimes contre l’humanité et crime de guerre insoutenables. Du côté du gouvernement, c’est le silence total.

Face à cette situation, la coordination des organisations de la société civile  pour la paix en Centrafrique (COSCIPAC) a décidé de lancer un concert de casserole sur toute l’étendue du territoire centrafricain pour dire non à la dictature du Président Touadera, mais également contre la vie chère à compter du  samedi 7 mai 2022, et ce, durant 48 heures, c’est-à-dire tout le week-end  à partir des 18 heures.

Selon la COSCIPAC, ce concert de casserole est aussi une manière pour les Centrafricains d’exprimer leur mécontentement vis-à-vis de la politique menée par le chef de l’État Faustin Archange Touadera et son gouvernement.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher