Centrafrique : André Nzapayéké « La Centrafrique a perdu le droit au respect »

Publié le 5 juillet 2014 , 10:31
Mis à jour le: 5 juillet 2014 10:31

Le Premier ministre le sait : sans la communauté internationale, son pays aurait depuis longtemps touché le fond. Il continue pourtant à plaider pour une aide financière et militaire accrue. Nommé fin janvier à la primature, André Nzapayéké ne s’imaginait pas « venir rouler sur une belle route bitumée », par contre, il savait qu’il lui faudrait « traverser des rivières infestées de crocodiles». Entretien à lire dans JEUNE AFRIQUE N* 2791 du 06 juillet 2014 en kiosque.

 

jeune afrique couverture

Aucun article à afficher