Centrafrique : Abakar Sabone révèle un possible simulacre de coup d’État en préparation

Publié le 22 juin 2023 , 7:45
Mis à jour le: 22 juin 2023 3:30

Centrafrique : Abakar Sabone révèle un possible simulacre de coup d’État en préparation

 

Abakar Sabone (ici le 22 décembre 2013), ancien chef du MLCJ, ancien ministre de Bozizé, ancien conseiller de Djotodia, ancien membre du FRPC, puis porte-parole de la CPC, est sous le coup d'un mandat d'arrêt, depuis le 25 janvier 2021.  
Abakar Sabone (ici le 22 décembre 2013), ancien chef du MLCJ, ancien ministre de Bozizé, ancien conseiller de Djotodia, ancien membre du FRPC, puis porte-parole
de la CPC, est sous le coup d’un mandat d’arrêt, depuis le 25 janvier 2021.

 

 

Bangui, 15 juin 2023 (CNC) —   L’ancien ministre et chef rebelle, Abakar Sabone, a récemment fait une révélation surprenante à travers un fichier audio largement partagé sur les réseaux sociaux centrafricains. Selon Sabone, le Président Faustin Archange Touadera aurait fomenté un faux coup d’État contre lui-même avant son départ à l’étranger. Les détails de cette présumée machination restent flous, mais les implications sont intrigantes.

 

Selon Abakar Sabone , le Président Touadera aurait tenu une réunion discrète avant son départ de Bangui. Cette réunion aurait rassemblé des hauts cadres de l’armée centrafricaine, de la police, de la gendarmerie, des mercenaires de Wagner et des miliciens armés du régime, connus sous le nom de “Requins”. L’objectif supposé de cette réunion était d’organiser un coup d’État simulé dans la capitale, Bangui, afin d’arrêter certains officiers, notamment les généraux Dolewaya et Zéphirin Mamadou qui pourraient être accusés d’avoir comploté ce putsch avorté.

 

Il est essentiel de souligner qu’à ce stade, il est difficile de vérifier la véracité des allégations de Sabone. Les informations reposent principalement sur le fichier audio partagé sur les réseaux sociaux. Néanmoins, il est nécessaire de prendre ces révélations au sérieux et d’être prudent. Les déclarations de Sabone mettent en lumière la possibilité d’un jeu complexe de manipulations politiques dans le pays.

 

Dans cette affaire, le Président Touadera et les mercenaires de Wagner sont mentionnés comme des acteurs clés. Il convient de noter que les mercenaires de Wagner, une société militaire privée russe, ont été accusés de multiples violations des droits de l’homme dans d’autres régions du monde. Cela soulève des préoccupations quant à leur rôle potentiel dans les affaires intérieures de la République centrafricaine.

 

Par Anselme      Mbata

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe WhatsApp : CNC Groupe

Rappelons que dans ce groupe, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

Aucun article à afficher