Cameroun : un chef rebelle centrafricain négocie une exfiltration vers l ‘ Afrique du Sud

Publié le 8 août 2014 , 9:36
Mis à jour le: 8 août 2014 9:36

Alioum Garba alias ‘’Alioum Douk Saga’’, ancien mécanicien-chauffeur du général centrafricain Moussa Dhaffane, qui accompagna Michel Djotodia au pourvoir à Bangui à la suite du coup d’Etat de mars 2013, négocie actuellement son exfiltration vers l’Afrique du Sud avec les autorités camerounaises contre la fin des exactions contre les civils à l’Est de ce pays, a appris APA de sources introduites.

État Major de Bangui
L’homme, la trentaine, est installé avec femme et enfant dans un hôtel de Yaoundé depuis juillet dernier.

‘’Il a avoué que ses troupes, qui ont quitté la forêt d’Amadagaza et sont aujourd’hui basées à Bambari, à la lisière de la frontière avec le Cameroun, ont effectué plusieurs assauts parfois meurtriers en territoire camerounais », a indiqué un haut gradé de la police sous le sceau de l’anonymat.

Alioum Garba, qu’on présente comme un mégalomane (il se targue aujourd’hui d’être à la tête d’un groupe rebelle Séléka fort d’un millier d’hommes), se dit prêt à coopérer avec le Cameroun en vue du désarmement de son groupe rebelle contre des primes de réinsertion à la vie civile que son pays de transit est appelé à payer.

Lors de son interrogatoire par la police, apprend-on, il a balancé quelques noms de contacts camerounais, dont un homme d’affaires de la région septentrionale ayant pignon sur rue à Bangui et exerçant notamment dans le trafic des pierres précieuses en République centrafricaine.

Alioum Garba a aussi indiqué avoir participé à plusieurs tractations dans le cadre d’un projet de déstabilisation du Cameroun par les armes, et donné des noms de dignitaires de ce pays avec qui il était préalablement en affaires, avant d’être dissuadé par son géniteur.

 

Par: APANews

Aucun article à afficher